guyane
info locale

Orpaillage et économie sont-ils compatibles ?

orpaillage
Orpaillage et économie sont - ils compatibles ?
©Y. Robin
Orpaillage et écologie sont-ils compatibles en Guyane ?, c'est la question du 2e café-débat organisé par l’Institut Monnerville  à Cayenne. Exploitants miniers et écologistes ont pris part au débat. Des échanges riches en enseignement et pour une meilleure compréhension entre les protagonistes.     
Orpaillage et écologie sont-ils compatibles en Guyane ? De l’avis même des exploitants miniers guyanais, la réponse est « oui » avec ce préalable : Bien gérer et préserver notre patrimoine ne veut pas dire ne rien faire. L’intervenant principal fait valoir le poids historique de l’étroite relation entre la Guyane et la mine. La Guyane et l’or, une relation de deux siècles. Cette activité pourrait, selon lui, aujourd’hui comme hier soutenir le développement du pays. La question serait donc plutôt : « comment faire de la mine ? ». L’interrogation aurait déjà ses premiers éléments de réponse
Gauthier Horth, exploitant minier, membre du Komité pour la Sauvegarde de l’Orpaillage Guyanais :

"C'est l'or qui a permis aux guyanais, après l'abolition de l'esclavage, de ne pas dépendre de leurs anciens esclavagistes et qui ont pu trouver une forme d'autonomie financière. L'or et la mine peuvent encore permettre aujourd'hui, aux guyanais une forme d'autonomie, à condition naturellement que l'on établisse une forme de gouvernance qui nous soit profitable."

En face, on regrette l’absence d’un écologue pour nuancer l’exposé mais on s’accorde sur l’urgence d’une politique de sincérité en matière de gestion des ressources minières de la Guyane.
Jean-Marie Prevoteau, compagnie des guides de Guyane :

"On pourrait avoir cette compatibilité entre ces deux choses, à condition de se donner les moyens de le faire. Mais ne soyons pas dupes, ne tombons pas dans la démagogie, qu'on le veuille ou non, prendre un minerai dans la terre, la terre va souffrir. On va détruire, on va modifier plein de choses."

Des arguments qui ont pu s’exprimer et s’entendre dans le calme, hors actualité brûlante. C’est l’objectif de ces cafés-débats organisés par l’Institut Monnerville sur des sujets clivants dans la société guyanaise.
©Yves Robin
Publicité