publicité

Ouanary : les pilotes privés espèrent une réouverture de la piste d'atterrissage

La piste d’atterrissage de Ouanary pourrait rouvrir prochainement. Après de longues années sans entretien, des travaux auraient été entrepris. Les pilotes privés de l’aéroclub Zel Lagwiyann espèrent sa remise en service, et imaginent déjà des débouchés touristiques.
 

 
 

Vue aérienne de la forêt guyanaise © Guyane1ère
© Guyane1ère Vue aérienne de la forêt guyanaise
  • Laurence Tian Sio Po/MCT
  • Publié le
C’est l’une des ballades préférées des pilotes privés. 40 min au-dessus de la forêt, du fleuve et de la mer… et au bout, à flanc de colline, le village de Ouanary. Mais impossible d’y atterrir… la piste est hors d’usage.


Une piste en latérite

Cette piste en latérite, longue de 800 mètres, appartient à la commune. Son entretien avait été arrêté, faute de moyens financiers, selon la municipalité. Des travaux auraient été effectués récemment.
Romuald Carinci, pilote privé – membre de l’aéroclub Zel Lagwiyann précise :

"Je suis passé dessus il n'y a pas très longtemps. Il aurait fallu encore défricher, il ne reste pas grand chose encore à faire. Cela permettrait aux pilotes de se poser à l'est."

 

 

Découvrir Ouanary autrement

A l’aéroclub, où les heures de vol ont fortement baissé ces 30 dernières années, la réouverture de l’aérodrome de Ouanary serait une aubaine. A 240 euros la location d’un avion pour un aller-retour, la voie aérienne pourrait bien intéresser les touristes. 
Céline Laporte organise des séjours touristiques à Ouanary, qui font le plein : entre 10 et 15 visiteurs transportés par la route et le fleuve, 6 fois par an.
Céline Laporte, directrice de l’association Peupl’en harmonie confirme : 

"On pourrait proposer le vol à l'aller et la pirogue au retour,  varier les moyens de transports. On a une vue imprenable sur les plus beaux sites guyanais,  sur tout le littoral entre Cayenne et Ouanary".
 


Hommage à François Susky

Pour l’aéroclub, la piste d’atterrissage de Ouanary, c’est aussi un symbole. Celui qui l’a construite, au milieu des années 90, c’est un certain François Susky, pilote émérite et audacieux et aujourd'hui 
membre d’honneur de l’aéroclub.
Emile Moncy, membre du conseil d’administration de l’aéroclub Zel Lagwiyann amusé : 

"Notre objectif c'est d'aller couper le gâteau du prochain anniversaire de François Susky à Ouanary "
 

Rouvrir la piste d’atterrissage de Ouanary est une décision qui revient à la mairie et à la direction générale de l’Aviation civile.
Les pilotes veulent se poser à Ouanary

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play