Covid-19: appel à la vigilance dans l'ouest du territoire

coronavirus saint-laurent-du-maroni
St Laurent marché
Après l'Est ces dernières semaines et face aux chiffres en augmentation dans l'ouest, le préfet de région est allé à la rencontre des édiles et de la population de Saint-Laurent-du-Maroni et de Mana. Faire barrage au virus, voilà l'objet principal de cette visite.
Dès son arrivée dans la capitale de l’Ouest, le préfet Marc del Grande s’est rendu sur le marché de Saint-Laurent-du-Maroni, ville où l’on enregistre 59 cas positifs de Covid-19. Avec les autorités municipales, c’était l’occasion de vérifier de visu les process mis en place pour l’accueil du public. En compagnie de Sophie Charles, maire de la ville, en parcourant les travées du marché, le constat a été clair, il y a eu de gros efforts pour les mesures de distanciation et, faciliter le fonctionnement du marché en respect avec les mesures sanitaires.
 
préfet à Saint-Laurent
Dans les allées du marché, maire et préfet ont pu discuter avec les marchands et les visiteurs et s'assurer que les mesures de distanciation étaient respectées.

Durant cette visite saint-laurentaise, le maire, le préfet et son sous-préfet en ont aussi profité pour aller au stade B de la ville. C’est là que se déroulait une opération de dépistage COVID-19 réalisée par des personnels de la réserve sanitaire, du centre hospitalier et de la Croix-Rouge. Seules les personnes présentant des symptômes ont été testées, une opération qui pourrait être reconduite prochainement. Ce 13 juin, 110 prélèvements ont été effectués à Saint-Laurent-du-Maroni.
Avant de se prendre la direction de Mana, une réunion en sous-préfecture a permis de faire le point avec les forces de sécurité intérieure. Gendarmerie, PAF, les forces armées de Guyane, des agents des douanes et de la police municipale ont balayé les principales problématiques liées au contexte Covid. La bonne coordination entre les différents services a été saluée par les équipes en matière opérationnelle.
 

Mana: Distribution de masques et recommandations à Ananas et Javouhey 

A Mana, en compagnie du maire, Albéric Benth et des représentants de son conseil municipal, le préfet est allé au contact de la population. Avec 15 cas avérés depuis le début de la crise, le conseil municipal multiplie les actions pour que les mananais adoptent le plus efficacement possible les mesures de prévention.
Cette visite du préfet sur place avec un déplacement dans les quartiers amérindiens Ananas et Javouhey a certes permis la distribution de masques mais a surtout été l’occasion de délivrer des messages de vigilance et de rigueur. La maladie circule partout et

chacun doit être un acteur du frein que l’on doit y mettre


selon Albéric Benth qui a répété ce message inlassablement à ses administrés.

Le préfet, Marc del Grande, a pour sa part indiqué que l’inquiétude des populations est

Légitime.Ce qui est important c’est que désormais on respecte les consignes qui sont données, c’est la seule solution pour freiner l’épidémie. Il faut tout faire pour éviter que nos services hospitaliers soient débordés.

 
Mana
Au contact de la population, Marc del Grande l'a exhorté à adopter les mesures barrières pour faire barrage au virus qui circule sur le territoire.

Le préfet a en outre appelé les habitants à

porter le masque… on donnera des masques supplémentaires, tous les maires qui en demandent les obtiennent. L’Etat vous soutient, les mesures d’extension du couvre-feu ne sont pas faites pour enquiquiner, c’est juste pour freiner cette propagation de la pandémie.


De son côté, la municipalité de Mana renforce ses actions de proximité auprès des habitants pour que la réponse soit collective face à la menace.  Albéric Benth a répété la volonté de son équipe municipale

Nous irons sur l’ensemble des sites et des écarts de la commune pour poursuivre cette opération de distribution de masques. La préfecture l’a confirmé, la dotation de masques par l’Etat sera renouvelée… Si nous voulons enrayer cette maladie, il faut absolument respecter la distanciation physique, porter les masques dans les lieux publics et notamment dans les magasins. Pour enrayer cette maladie, il faut redoubler de vigilance et d’actions de proximité en expliquant aux gens comment s’adapter et vivre avec cette maladie.

Benth maire de Mana
Albéric Benth, maire de Mana en compagnie du préfet et du sous-préfet de l'ouest

La prochaine distribution de masques, à Mana, est programmée mercredi 17 juin, au village Javouhey dans l’après-midi.


Confinement jusqu'à lundi 5 heures

Avec le premier week-end de confinement après l’arrêté préfectoral du 10 juin dernier, les autorités comptent sur le respect des mesures pour faire barrage au virus.
Rappelons qu’il est interdit de circuler dans seize communes du territoire du samedi 21 heures jusqu’au lundi 5 heures du matin. Ce dispositif s’applique à Apatou, Camopi, Cayenne, Grand Santi, Kourou, Macouria, Mana, Maripa-Soula, Matoury, Montsinéry-Tonnégrande, Papaïchton, Rémire-Montjoly, Roura, Sinnamary, Saint-Georges de l'Oyapock et Saint-Laurent du Maroni.
Dans les faits, les Guyanais résidant dans ces seize collectivités sont confinés comme avant le 11 mai. Seule exception : une sortie d'une heure autorisée le dimanche, dans un rayon d’un kilomètre autour de son domicile, avec une attestation.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live