150 manifestants marchent à Cayenne en soutien à Olivier Goudet, condamné pour violences par le tribunal judiciaire

justice
Olivier Goudet, leader de Trop Violans
Olivier Goudet, leader de Trop Violans ©Jocelyne Helgoualch
Les manifestants sont venus à l’appel d’Olivier Goudet pour une marche à Cayenne. Un rassemblement en soutien au leader de l’association Trop Violans, condamné le 5 novembre dernier pour violences à 6 mois de prison avec sursis et à 5 ans de privation de ses droits civiques.

C’est torse nu, dans une tenue d’esclave, boulet au pied et chaines brisées qu’Olivier Goudet s’est présenté devant la caserne des sapeurs pompiers de Cayenne, lieu du départ de la manifestation. Le leader de Trop Violans rappelle qu’il est innocent des faits de violence qui lui sont reprochés et pour lesquels il a été condamné.
Manifestation de soutien à Olivier Goudet
Manifestation de soutien à Olivier Goudet ©Jocelyne Helgoualch

Oliver Goudet a été condamné le 5 novembre dernier à 6 mois de prison avec sursis et à 5 ans de privation de ses droits civiques dans l’affaire qui l’oppose au policier Jean-Yves Anicet. Les 2 hommes avaient porté plainte pour violences.
Les faits se sont produits le 28 Aout 2019, lorsque Oliver Goudet avait voulu entrer dans les locaux de la CTG, alors qu'une réunion s'y tenait avec des assistantes maternelles manifestant leurs doléances.
Un policier s’était interposé et avait repoussé Oliver Goudet. La scène a été filmé et diffusé sur les réseaux sociaux. Le policier a porté plainte tout comme Oliver Goudet. Le fonctionnaire de police a été relaxé et Olivier Goudet condamné. Une marche pour dénoncer cette décision.
 
Soutiens à Olivier Goudet
Soutiens à Olivier Goudet ©Jocelyne Helgoualch
 

Je conteste cette décision arbitraire et injuste. Je n’ai rien fait et il fallait aujourd’hui le manifester parce que nous avons fait confiance en la justice et force est de constater que la juge est à charge contre moi. On fait cette marche pour dénoncer cette décision qui est tombée.

Olivier Goudet, président de Trop Violans


Oliver Goudet a fait appel de cette décision dés le lendemain du délibéré du tribunal judiciaire. La marche a rassemblé environ 150 personnes. Tous condamnent cette décision de justice.
Yvane Goua, porte-parole de Trop Violans
Yvane Goua, porte-parole de Trop Violans ©Jocelyne Helgoualch
 

On se disait déjà que la pire injustice, ce serait la relaxe des 2 et le policier a été relaxé et Olivier Goudet condamné donc non ! Et puis cette sanction de privation des droits civiques, ça fait beaucoup quand même. On attend des juges, des vrais juges, parce qu’il y a la vidéo qui montre qu’ Olivier a pu rentrer sans faire opposition et le certificat médical du policier montre aussi qu’il n’y a pas eu de violences.

Yvane Goua, porte-parole de Trop Violans


Les manifestants ont scandé « La justice, la justice, madame la juge, madame la juge, Anicet, Anicet…» en remontant l’avenue de Gaulle, l’artère principale de la ville de Cayenne.
 
La marche de soutien au leader de Trop Violans
La marche de soutien au leader de Trop Violans ©Jocelyne Helgoualch

La marche s’est terminée avec des chants devant le tribunal de Cayenne ou là encore, les manifestants ont exprimé leurs oppositions à cette peine prononcée par la justice, une décision que tous estiment injuste et orientée.
Bruno Niederkorn, le secrétaire général adjoint de la centrale syndicale UTG ne cache pas son indignation.

L’UTG soutient Olivier Goudet. Il est inadmissible d’avoir une répression à ce niveau-là pour un combattant de l’autonomie de la Guyane, de la justice en Guyane, et qui sur ces faits, n’a rien fait ! C’est profondément injuste et on ne peut pas l’accepter.

Bruno Niederkorn, secrétaire général adjoint de la centrale UTG


Suite à son appel de la décision du tribunal judiciaire de Cayenne, Olivier Goudet attend désormais une nouvelle convocation devant la justice pour tenter de convaincre une nouvelle fois les magistrats qu’il n’y a pas eu de violences à l’encontre du policier.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live