2020, une année difficile pour l'activité spatiale en Guyane

sciences guyane
Centre Spatial Guyanais : les activités sont à l'arrêt
©JG Assard

2020 a été catastrophique pour Arianespace. Les objectifs du nombre vols n'ont pas été atteints covid 19 oblige. L'activité au centre spatial Guyane a été considérablement réduite avec des reports des lancements et l'échec d'une fusée Vega. Retour sur ces 12 mois difficiles.

2020 marquait les 40 ans d’Arianespace, la société en charge de la commercialisation des lancements européens. Une année avec le vœu de réaliser 12 lancements de Guyane, un objectif élevé annonçait au mois de janvier Stéphane Israrël, Président exécutif Arianespace :

On entre dans une année où il va y avoir beaucoup de défis, beaucoup d'ambitions...il faut être particulièrement vigilant durant cette période de transition...

 

Des projets ambitieux ralentis par la crise Covid


Une transition vers Ariane 6 qui n’est pas simple. Après 2 ans succès grâce à Ariane 5, le Covid oblige la mise en sommeil du CSG. Un technicien de la base revenu de croisière est le 1er cas de covid identifié. Marie Anne Clair, directrice du Centre Spatial Guyanais CNES :

Nous avons décidé de mettre la base en sécurité que ce soit les satellites, les lanceurs et de nous préparer à travailler à distance...


Conséquence le 1er vol de Soyouz est repoussé. Il faut attendre 2 mois pour voir l’activité reprendre mais en effectif réduit. Bruno Gérard, directeur Bureau Arianespace Guyane

Une personne redondante était présente dans la salle en cas de pépin où même pour enchaîner les opérations de post lancement ... là les personnels ne sont pas présents...


Dès lors Véga se présente pour un retour en vol attendu après son échec de juillet 2019. Antonio Pizzicaroli, directeur Avio Guyane :

On a mis en place les niveaux de contrôle selon les recommandations de la commission d'enquête de l'ESA. On a un lanceur avec plus de contrôles et une fiabilité beaucoup plus importante...


Il faudra attendre le bon vouloir des vents en altitude et près de 3 mois pour voir décoller le 16ème exemplaire de Véga avec 53 satellites un record. Mais voilà le 17 novembre, le vol 17 de Véga échoue. Une nouvelle claque au cours d’une année catastrophique à plus d’un titre. Heureusement les travaux du futur ensemble de lancement Ariane 6 avance mais avec du retard. Frédéric Munoz, responsable ELA 4 Sous-Direction Développement Sol Guyane CNES :

Sur les 2 mois et demi, on a pris du retard que l'on ne pourra pas comblé...


Quelques semaines plus tard, les autorités spatiales annoncent le report du vol inaugural d’Ariane 6 en 2022. Alors que l’essai du P120, un de ces étages, est un succès. En salle Jupiter 2 mois après l’échec de Véga, Soyouz redonne le sourire aux clients mais aussi aux techniciens.

2020, 7 vols dont un échec


Finalement 2020 se soldera par 7 vols dont un échec. Voilà 10 ans qu’il n’y avait eu si peu de lancements. 2021 sera une année encore à haut risque alors qu’il ne reste que 8 Ariane 5, Véga retrouvera t-il sa fiabilité ? Combien de décollages seront effectués du CSG autant de questions dont les réponses conditionneront l’avenir de beaucoup d’entreprises et d’emplois en Guyane.   

Spatial : retour sur une année perturbée par la crise COVID.