Arianespace : One Web en faillite, 18 lancements en suspens

coronavirus guyane
Mission réussie pour Soyouz
Décollage du lanceur Soyouz VS21 ©Arianespace
Arianespace pris dans une tourmente, celle vécue par un de ses clients One Web. La société du milliardaire Greg Wyler basée à Londres est en faillite. Faute d’avoir trouvé des fonds nécessaires à son activité. Conséquences : Arianespace qui devait lancer 650 satellites, est dans l'inquiétude.
C’était le 27 février 2019, les 1er satellites de la constellation One Web, décollaient de Sinnamary à bord d’un Soyouz. Greg Wyler le fondateur de cette constellation de 650 satellites appréciait le 1er lancement réussi. Et pour Stéphane Israël, le Président Exécutif d’Arianespace et signataire d’un contrat de plus d’un milliard d’euros,  l’aventure s’annonçait belle. 
Arianespace : One Web en faillite, 18 lancements en suspend
Décollage Soyuz, avec à son bord les satellites One Web F6 ©Arianespacegroup
Stéphane Israël, Président Exécutif Arianespace :
Nous avons annoncé ce soir, un accord pour le vol inaugural d'Ariane 6, la première Ariane 6, qui sera consacrée à la constellation One Web et deux options pour deux Ariane 6 ultérieures."
Conséquences : 18 lancements pourraient disparaître du carnet de commande d’Arianespace. L’équivalent de 2 années d’activité. La déclaration de faillite a été révélée par le Financial Time et l’agence Bloomberg.  
One Web devait réaliser la plus extraordinaire constellation de satellites au monde, afin d’offrir à la terre entière de l’internet haut débit.
Mais voilà le programme a pris du retard et surtout nécessite de nouveaux fonds. 
One Web négociait avec Softbank, un de ses actionnaires japonais pour une rallonge de 2 milliards de dollars. Celui-ci n’a pas accepté de remettre la main au portefeuille compte tenu de la crise du coronavirus. 
Conséquences :  One Web tente de gagner du temps en essayant de vendre ses activités. 
Trouvera-t-il un repreneur ? Difficile de le dire.  
Le créneau des constellations est très prisé. Space X et Amazon sont bien avancés.
Arianespace avait remporté ce fabuleux contrat de plus d’un milliard d’euros pour mettre sur orbite 650 satellites. 
A ce jour, 74 ont été lancés de Kourou et Baïkonour. Qu’en sera-t-il de la suite ? 
Chez Arianespace un communiqué laconique dit avoir pris connaissance de la situation de One Web. La société de commercialisation des lanceurs européens annonce suivre l’avancement de la procédure conformément à ses droits et engagements.
©J.G Assard
Les Outre-mer en continu
Accéder au live