Awala-Yalimapo se prépare à la menace de submersion marine

ressources marines guyane
La plage d'Awala-Yalimapo grignotée par l'érosion
La plage d'Awala-Yalimapo grignotée par l'érosion ©Guyane la 1ère
Depuis ce 14 février, météo France-Guyane a émis une alerte jaune pour des risques de submersion. Parmi les zones les plus sensibles en Guyane, figure la commune d’Awala-Yalimapo implantée en bordure de mer et soumise aux risques côtiers d’érosion et de submersion marine depuis une décennie. La municipalité a dû prendre un arrêté prévoyant le déplacement du bourg.

Awala-Yalimapo, commune peuplée de 1449 habitants (recensement 2019) connaît depuis plusieurs années une érosion majeure de son littoral. En 2019, lors de fortes marées, la mer est arrivée jusqu'au niveau de la route là où sont implantés les câbles électriques souterrains. Depuis, la crainte s’est installée dans la population qui sait qu’inéluctablement, l’océan reprendra ses droits et submergera la plage et les habitations proches.  

Une carte communale pour une nouvelle implantation du bourg  

Face au risque de vagues submersives, certaines mesures peuvent aussi être prises par les casernes, comme renforcer les équipes avec des pompiers volontaires.

Carte submersion Awala-Yalimapo
Carte submersion Awala-Yalimapo ©Guyane la 1ère


Le plan de sauvegarde
est également une solution, comme le rappelle Tiffanie Hariwanari, la 1ere adjointe à la mairie d'Awala-Yalimapo, déléguée au développement économique, culture et patrimoine :
« Le déplacement des ensembles électrique est acté et nous travaillons avec EDF pour avoir maintenant un réseau aérien »

Tiffanie Hariwanari, la 1ere adjointe à la mairie d'Awala-Yalimapo, déléguée au développement économique, culture et patrimoine
Tiffanie Hariwanari, la 1ere adjointe à la mairie d'Awala-Yalimapo, déléguée au développement économique, culture et patrimoine ©Guyane la 1ère


La municipalité qui doit face cette réduction du linéaire côtier a envisagé tous les scénarios, y compris celui où il faut déplacer les habitants impactés directement par l’avancée des eaux. Pour s'y préparer, elle a fait adopter par le conseil municipal une nouvelle carte communale qui a défini une zone qui permettra d’accueillir les habitants en danger.

Arbre déraciné sur la plage d'Awala-Yalimapo
Arbre déraciné sur la plage d'Awala-Yalimapo ©Guyane la 1ère


La situation actuelle reste cependant sous contrôle sur le littoral Ouest. Pour la municipalité d'Awala-Yalimapo, les risques sont connus, évalués et pris en compte depuis longtemps.