Carnaval 2020 : aujourd'hui lundi gras, Vaval se marie!

carnaval guyane
Mariages burlesques
©FB Carnaval de Guyane Ronan Lietard
Le lundi gras est le jour des mariages burlesques. Une tradition du carnaval des rues aux origines multiples. Vaval sentant sa fin de vie arriver, décide de se marier, un mariage forcément inversé. Les cortèges nuptiaux défileront dans la rue toute l'après-midi, au son des chants traditionnels.

 
Mariages burlesques
©FB Carnaval de Guyane Ronan Lietard
Le lundi gras est une forme d’entre-deux, de répit. Placé juste après le dimanche gras et avant le mardi gras, deux jours où le carnaval bat son plein, il offre au carnavalier une pause avant le bouquet final. Pas de déguisements extraordinaires, pas de chorégraphie bien huilée : un simple cortège défilant dans les rues. Après deux mois de liesse hebdomadaire, en effet le carnaval touche à sa fin. Le lundi gras c’est le jour où Vaval se marie. Le roi du carnaval, dont les jours sont comptés, a décidé de prendre une épouse.


Inversion des rôles 

Mariages burlesques
©FBCarnaval de Guyane Ronan Liétard
Un mariage, oui, mais inversé. Cette union burlesque fait fi des convenances. C’est le jour de toutes les inversions : les hommes se déguisent en femmes et vice versa. Des cortèges nuptiaux se forment, avec maire, prêtre, amis, enfants,  fidèles…Ce sont des parodies, des scènes comiques, frôlant parfois l’interdit. Les groupes défilent dans les rues et chantent des chansons dédiées "Nou mayé quan mêm ! " (nous nous sommes mariés quand même !).


Des origines de tous bords

Mariages burlesques
©FB Carnaval de Guyane Ronan Lietard
Les origines sont multiples. Elles proviendraient de la mythologie grecque. A la fin de l’hiver lors des dionysies, les grecs mimaient le mariage sacré de Dyonisos et de son épouse. Il est dit également que l’inversion des rôles, viendrait de Babylone : les esclaves devenaient les maîtres et les maîtres les esclaves. Lors des Sacées fête donnée en l’honneur de la déesse Anaïtis, les Babyloniens procédaient à cette inversion de hiérarchie, allant jusqu’à nommer un condamné à mort roi et ce pour cinq jours avant de l’exécuter. Par ailleurs, lors des Saturnales, fête en l’honneur du dieu Saturne en ressouvenance de l’âge d’or de l’humanité, les Romains procédaient à ce renversement de hiérarchie et créaient une égalité parmi les hommes.
Un mariage hors norme...un chant du cygne qui sonne déjà la fin du carnaval. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live