Coronavirus : Camopi au coeur de la tourmente Covid-19

coronavirus est guyanais
Camopi
Le village de Camopi en Guyane en bordure du fleuve Oyapock ©Camopi sur l'Oyapock © G. Feuillet/Parc Amazonien de Guyane
Il y a une quinzaine de jours, un légionnaire et des piroguiers de la commune de Camopi ont contracté le virus depuis, les cas se multiplient. La nouvelle municipalité conduite par Laurent Yawalou depuis le 27 mai doit faire face à une situation chaotique.
Le nouveau maire, Laurent Yawalou, a été investi hier. Il était l'invité  de Mayouri info. Et pour lui, la commune a manqué d’anticipation sur cette crise :
... aucune mesure n’a été prise, à part la fermeture des écoles… et aujourd’hui, la crise est là
Les autorités ont envoyé des renforts… la vie quotidienne se déroule peu ou prou normalement. En revanche, sur le front de la sécurité, c’est le vide total. Et Camopi est cernée par les garimpeiros.


Premier défi : la crise sanitaire

Laurent Yawalou et son conseil municipal ont été installés officiellement le 27 mai et déjà l'équipe se trouve confrontée à la crise sanitaire qui a pris une grosse ampleur dans la commune cette dernière semaine. Elle survient après des inondations qui ont révélées bien des failles souligne le tout nouveau maire :

Camopi a été gérée de manière désastreuse depuis des années et la priorité des priorités serait d'amener l'eau aux habitants. Certains n'ont toujours pas accès à l'eau potable. Durant les inondations il a fallu acheminer de l'eau potable depuis Cayenne pour les personnes inondées.


Et le retard de la prise de fonction n'a pas arrangé la situation dans la commune du Haut Oyapock. Les prises de décisions ont été compliquées regrette le nouvel édile.
S'agissant du Covid-19 , Camopi est durement impactée avec près de 40 personnes infectées. Il y a pas eu de prévention déplore Laurent Yawalou ... il n'y a pas de médiation, de coordination. C'est l'association DAC qui tente de gérer au mieux la situation après avoir travaillé sur les problèmes d'inondation. Les jeunes veulent tous abandonner.
Une équipe de la préfecture a été dépêchée pour encadrer les volontaires.

Autre difficulté certaines personnes ne veulent pas se soumettre aux tests car elles manquent d'informations sur le coronavirus.
Heureusement, avec le déconfinement, des commerces sont ravitaillés à Camopi et Trois sauts et il y a le complément solidaire qui arrive de Cayenne.


L'orpaillage clandestion n'a jamais cessé

L'orpaillage clandestin continue de sévir dans la région et pour le maire il faut qu'il soit associé, informé des décisions prises par l'état, il révèle :

... Il y a des pirogues de garimpeiros qui rentrent toute la nuit, 4, 5, 6... alors que le camp de légionnaires basé à Camopi est touché, ils sont tous en quatorzaine, la gendarmerie est touchée aussi... à Camopi il y a une absence totale de forces de l'ordre...

L'élu se demande si les renforts militaires vont arriver et dans quel état.