Coronavirus : Le conseil scientifique se penche sur les recommandations de l'Observatoire régional de la santé

coronavirus guyane
Conseil scientifique
Réunion du Conseil scientifique de Guyane le 20 juillet à la CTG ©Sébastien Laporte
Le comité scientifique territorial a notamment pris connaissance des recommandations de l’observatoire régional de la santé sur l’épidémie de coronavirus en Guyane. Ce dernier propose en particulier de maintenir les mesures restrictives, comme le couvre-feu, jusqu’au 31 juillet.
 
Le comité scientifique territorial s’est réuni le 20 juillet, dans les locaux de la CTG. Il a notamment pris connaissance des recommandations de l’observatoire régional de la santé sur l’épidémie de coronavirus en Guyane.


Des recommandations qui préconisent une levée progressives des restrictions

Un relâchement trop rapide pourrait provoquer une reprise de l’épidémie. L’Observatoire régional de la santé recommande une levée progressive des restrictions, à partir du 31 juillet.
 Dr Joseph Rwagitinywa, responsable du service études de l’Observatoire régional de la santé :
 

Le temps de mettre en place des mesures qui vont les remplacer. Il ne suffit pas de les lever, il faut continuer à suivre la situation. Il faut expliquer pourquoi on les lève et comment on va s’assurer de la suite de l’évolution.


L’observatoire recommande également une prérentrée scolaire en août pour affiner les protocoles envisagés au sein des classes. Il s’agira aussi de continuer à surveiller et protéger les personnes les plus vulnérables au nouveau coronavirus. Enfin, l’observatoire estime nécessaire d’élargir le dispositif de dépistage.
Dr Joseph Rwagitinywa, responsable du service études de l’Observatoire régional de la santé
« 

Il faut tester des échantillons de la population représentatifs, c'est comme cela qu'on tirerait ce qui se passe sur tout le territoire. Parce que si vous avez fait 1000 tests mais que vous avez fait juste pour le cluster et les cas contacts là vous êtes en test d'une situation à un point donné mais vous suivez pas ce qui se passe en dehors de cette situation...


Un encadrement médical pour les Trod 

Mais c’est surtout l’accès libre aux Trod, ces tests sérologiques rapides vendus depuis quelques jours en pharmacie, qui inquiète le comité scientifique. Accessibles à tous sans prescription, ils permettent de déterminer en quelques minutes si le patient a été en contact avec le virus il y a plus de 14 jours. Le comité demande un encadrement médical.
Dr Antoine Burin, membre du comité scientifique territorial :
 

 Cela pose des problèmes car autant le Trod en zone blanche cela peut-être intéressant autant le Trod en zone littorale, alors que vous pouvez être testé de manière sûre là peut créer un biais et vous faire croire que vous êtes négatif alors que vous ne l’êtes pas ...


Vers une levée progressive des restrictions

Quant à la levée progressive des restrictions, le comité souligne que l’évolution du taux de reproduction du virus, le R0, est rassurante sur le littoral.
 Dr Antoine Burin, membre du comité scientifique territorial :
 

C'est encore un petit plus discutable sur l'ouest où il y a un décalage de cinétique mais lorsque l'on fait un e péréquation par rapport à ce qui s'est passé à Cayenne, on peut être relativement optimiste par rapport à l'efficacité des mesures qui ont été mises en place...


Le comité scientifique a annoncé qu’il rendra son avis sur ces recommandations au cours des prochains jours.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live