Coronavirus : des couturières de Saint Laurent-du-Maroni habillent et protègent les soignants de l'hôpital de l'Ouest Guyanais

coronavirus guyane
Les soignants de l'hôpital de l'ouest Guyanais reçoivent leurs vêtements de protection réalisés par les couturières de St-Laurent du Maroni
Les soignants de l'hôpital de l'ouest Guyanais reçoivent leurs vêtements de protection réalisés par les couturières de St-Laurent du Maroni ©Myriam Maêva Ponet
Les soignants de l’hôpital de Saint-Laurent-du-Maroni vont être habillés et protégés grâce à des vêtements créés par des couturières du Maroni. Le Centre Hospitalier de l’Ouest Guyanais a commandé 300 surblouses à des couturières de la ville. 80 vêtements ont déja été livrés.
 

Les machines à coudre fonctionnent à plein régime

Il n’y a pas de temps à perdre. Cette commande est une commande vraiment spéciale et à traiter en priorité pour les 4 couturières de St-Laurent-du-Maroni qui ont répondu à l'appel de l'hôpital de la ville.
Le Centre Hospitalier de l’Ouest Guyanais attend d’elles la livraison de 300 surblouses pour le personnel soignant du CHOG.

Pauline Richoux, DRH du Centre Hospitalier de l'Ouest Guyanais précise :

On a sollicité des couturières à St-Laurent du Maroni pour pouvoir avoir de façon préventive du matériel et équiper nos soignants en complément des sur-blouses classiques qu’on peut avoir à l’hôpital.

cc
cc ©mp


Ca permet d’augmenter le niveau de sécurité de nos soignants pendant cette période épidémique.


Devant sa machine à coudre, Josiane Komsi ne prend pas de pause depuis une semaine. Cette professeure des écoles est installée depuis 4 ans à Saint Laurent-du-Maroni et est originaire de la Côte d’Ivoire.

 
uu
uu ©Mp

Nos soignants  sont en 1ère ligne de la crise sanitaire. Cette crise a révélé un grand manque de moyens pour eux, du coup, j’ai été sollicitée et j’ai trouvé ça naturel d’aider. Ça nous concerne tous.


Face à la pénurie d’équipements pour les soignants dans les hôpitaux de métropole et de l’Outre-mer, le ministère de la santé a travaillé avec l’industrie du textile pour valider un patron de blouse répondant totalement aux exigences des services de soins y compris la prise en charge du Covid-19.

Les couturières de Guyane adopte un modèle validé par les autorités sanitaires 

Marie Vignes  tient un magasin de vêtements à base de tissu africain à Saint-Laurent-du-Maroni. Elle et ses 2 collaboratrices participent aussi à la fabrication de ces blouses pour les soignants.
Des blouses pour les soignants
Des blouses pour les soignants ©M Ponet
 

Nous nous sommes proposées en soutien aux corps médical pour leur apporter ce dont ils ont besoin.
On fait avec les moyens du bord, on est 2 à la machine et la 3e fait les ajustements et le repassage

 


La totalité des 300 blouses commandées par le Centre Hospitalier de l'Ouest Guyanais doivent être livrées la semaine prochaine.
 
©Eric Léon