Coronavirus : la situation épidémique s'améliore en Guyane le couvre-feu est reculé à 23h à compter du 27 février

coronavirus guyane
Cellule de crise interministérielle du 25 février
©Franck Fernandes

Après la réunion de la cellule de crise interministérielle, le préfet de Guyane, Thierry Queffelec a annoncé un nouvel horaire pour le couvre-feu fixé à 23h dans les communes où il était à 19h à compter de samedi. La situation épidémique le permet. Ailleurs en Guyane, il n'y a plus de couvre-feu.

Le membres de la cellule de crise interministérielle ne sont pas allés jusqu'à la suspension totale du couvre feu en Guyane alors que la situation épidémiologique s'est nettement améliorée depuis près de 4 semaines.
Le couvre-feu est fixé à 23h à partir de ce samedi 27 février pour les communes dont le couvre-feu débute à 19h et il est levé pour les autres communes.


Par contre les motifs impérieux pour passer les barrages d'Iracoubo et de Régina sont maintenus ainsi que l'interdiction de vente d'alcool après 20h.

Retrouvez ici, le direct de la déclaration du préfet de Guyane, Thierry Queffelec

 

 

Allègements des restrictions

En raison du ralentissement de l’épidémie de Covid-19 en Guyane, plusieurs mesures sont allégées à compter de demain :

 

Le couvre-feu passe à 23 heures à Apatou, Cayenne, Iracoubo, Kourou, Macouria, Mana, Matoury, Montsinéry-Tonnégrande, Régina, Rémire-Montjoly, Saint-Georges, Saint-Laurent du Maroni et Sinnamary ;

  • Le couvre-feu est supprimé à Awala-Yalimapo, Camopi, Grand-Santi, Maripasoula, Ouanary, Papaïchton, Roura, Saint-Elie et Saül.
  • La restauration sur place est possible jusqu’à 22h30 dans les communes soumises au couvre-feu. La facture de l’établissement fait office de justificatif de déplacement ;
  • Les débits de boisson peuvent rouvrir sous réserve d’un protocole sanitaires identiques aux restaurants. Les activités dansantes sont interdites ;
  • La vente d’alcool à emporter est interdite de 20 heures à 6 heures désormais.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live