Coronavirus : Le Comité Scientifique Territorial confirme la stabilité actuelle de l'épidémie en Guyane

coronavirus guyane
Comité scientifique territorial
Le Comité scientifique territorial réuni le 9 novembre ©Collectivité territoriale de Guyane
Alors qu’une deuxième vague de la Covid-19 frappe l’Hexagone et les Antilles, les experts locaux se félicitent des derniers chiffres pour la Guyane publiés par Santé Publique France. Après plusieurs semaines de diminution, la tendance est stable sur le territoire.
 
Comme charge semaine, le Comité Scientifique Territorial a fait le point sur les mesures sanitaires et l’évolution de l’épidémie en Guyane, ce lundi 9 novembre à l’hôtel territorial. Alors qu’une deuxième vague de la Covid-19 frappe l’Hexagone et les Antilles, les experts se félicitent des derniers chiffres pour la Guyane publiés par Santé Publique France.
Après plusieurs semaines de diminution, la tendance est stable sur le territoire. L’incidence régionale est en moyenne de 42 cas pour 100 000 habitants depuis début octobre.


Mise en place d'une étude sur les eaux usées  dans 8 communes

Des chercheurs du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) ont aussi présenté le système de dépistage pré-symptomatique de Cluster Covid-19 basé sur l’étude des eaux usées.
Il s’agit de suivre évolution de l’épidémie via le suivi de la charge virale présente dans les eaux usées.
Ce dispositif prévoit 24 points de prélèvements environnementaux dans 8 communes.
Les précisions du docteur Mirdad Kazanji, directeur de l'Institut Pasteur de la Guyane :
 

Il s'agit d'étudier l'évolution des eaux usées dans différents sites de Guyane. Sur 24 sites testés ils ont trouvé 9 sites positifs au covid. Ces résultats sont extrêmement intéressants parce qu'ils peuvent alerter sur la circulation et la présence en amont du virus avant qu'il n'arrive dans la population . C'est très important de renforcer ce type d'analyses. Actuellement c'est une fois par mois, on propose maintenant d'en faire une fois par semaine pour alerter en temps réel et mettre en place des mesures de prévention.

 

Continuer à respecter les mesures sanitaires et les gestes barrières

Pas de nouvelle préconisation ce jour. Les membres du le Comité Scientifique Territorial restent néanmoins prudents. Respecter les mesures sanitaires et les gestes barrières demeure primordial, surtout avec la menace d’une deuxième vague de contamination.
Les explications du docteur Mirdad Kazanji, directeur de l'Institut Pasteur de la Guyane : 
 

Il faut rester toujours vigilant car le virus circule à bas bruit. Il n'y a pas d'augmentation significative des cas c'est pourquoi il faut surveiller les frontières aéroportuaires comme terrestres et surtout respecter les gestes barrières. Nous sommes pas à l'abri d'une deuxième vague car à certains endroits il y a des relâchements et nous n'aurons pas les mêmes ressources humaines qu'au mois d'août; Il faut compter sur un décalage de la vague par rapport à la métropole pour avoir des appuis...




 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live