Coupe de France : le CSCC de Guyane à l'assaut du Paris FC

football
Départ de l'équipe du Club Sportif et Culturel de Cayenne
©TM
Pour la 6e fois de son histoire le Club Sportif et Culturel de Cayenne a remporté la finale régionale de la Coupe de France. Les Cayennais ont pris le dessus sur les Saint-Laurentais de ASC ouest par 2 buts à 0. Un résultat synonyme de qualification pour le 8e tour de la Coupe de France.

Partis dimanche soir de Guyane, les 21 joueurs du CSCC (anciennement Club Colonial) sont arrivés à Paris. La confrontation face à Paris FC s’annonce complexe mais les hommes du CSCC abordent cette rencontre avec confiance, notamment grâce à leurs victoires lors des derniers matchs en Guyane.

Tout donner pour ne rien regretter

C'est un grand challenge pour les joueurs et leurs entraineurs.
Thomas Issorat, 28 ans, attaquant du CSCC se dit prêt : J'aborde ce match tranquillement, je sais que nous serons regardés, attendus. Nous avons gagné avant de partir donc nous sommes en confiance. Nous allons doner tout ce que l'on a, il le faut car ce n'est pas tout le monde qui a la chance de pouvoir le faire... Nous sommes un bon groupe c'est notre point fort... 

La confrontation face à Paris s’annonce donc complexe mais les hommes du CSCC abordent le match avec confiance, notamment grâce à leurs victoires lors des derniers matchs en Guyane. Christian Tisserand, entraîneur adjoint du CSCC compte sur les qualités individuelles et collectives du groupe pour défendre les couleurs avec panache de la Guyane : ... c'est un choix qui nous est tombé dessus, on doit l'accepter. Nous nous sommes préparés le plus naturellement possible avec un début de championnat qui nous donne un résultat favorable. Nous allons mettre en place une tactique et nous essaierons de nous faire plaisir même si la tâche sera difficile pourquoi ne pas créer l'exploit.

Ce déplacement dans l’hexagone a exigé une importante préparation tant administrative que pécuniaire. Bénévoles ou salariés, entraîneurs, éducateurs, représentants de la ligue et même les joueurs.Tous ont activé leurs réseaux afin financer ce voyage. Florence Auberger trésorière du CSCC et  membre du Haut comité de direction de la Ligue de Football de la Guyane apporte des précisions :  Cela a demandé beaucoup de réactivité. La fédération de football prend en charge, le transport et l'hébergement mais il a fallu investir pour une délégation de 30 personnes notamment pour faire face au froid, heureusement les entreprises ont joué le jeu. Sur le plan sanitaire, heureusement la majorité des joueurs est vaccinée et un protocole strict a été mis en place pour les autres.

L'équipe guyanaise se trouve dans la position de David face à Goliath et devra se surpasser.  Mais l'adversaire le plus redoutable reste sans doute la température annoncée pour cette semaine très basse dans l'hexagone.