Covid-19 : le point sur la situation en Guyane au 30 novembre 2021

coronavirus
Covid-19
©DR
Depuis quelques semaines, la situation sanitaire liée au Covid-19 stagne en Guyane. Elle s’est largement améliorée entre octobre et fin novembre 2021. Quant à la vaccination, la campagne se poursuit doucement. Enfin, de nouvelles mesures ont été mises en place pour les voyageurs.

Alors que la situation sanitaire empire en Hexagone, elle se stabilise en Guyane. Ce mardi 30 novembre, Olivier Véran, a annoncé 47 000 nouvelles contaminations en 24 heures. Le taux d’incidence national est 292 (cas pour 100 000 habitants). Cette nouvelle vague a commencé au début du mois de novembre.

En Guyane, l’ARS annonce 75 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures sur 1 323 tests réalisés. Au 30 novembre 2021, le taux d’incidence du virus est de 89. Un mois auparavant, il était de 219. Notez tout de même qu’il était passé à 74 le 25 novembre, avant de progresser pour atteindre ce nouveau chiffre.

Un décès dû au Covid-19 a été recensé par l’ARS le 29 novembre. En ce qui concerne la vaccination, 3 268  doses de sérum contre le Covid-19 ont été injectées entre le 22 et le 28 novembre 2021. Désormais, 35,6 % des Guyanais de plus de 12 ans sont complètement vaccinés.

Des nouvelles mesures de voyage

Des mesures ont récemment été mises en place concernant les voyageurs partant de l’Hexagone en direction de la Guyane. Désormais, les personnes vaccinées doivent présenter un test RT-PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique négatif de moins de 24  heures. Quant aux personnes non-vaccinées, leur test négatif, qu’il soit PCR ou antigénique, doit dater de moins de 24 heures.

Ces dernières doivent, en plus, avoir un motif impérieux. Elles doivent aussi présenter une attestation sur l’honneur les engageant à respecter un isolement de sept jours à leur arrivée en Guyane, et à réaliser un test au terme de cette période.

Pour le trajet inverse (Guyane vers Hexagone), aucun test, ni motif impérieux, ni période d’isolement n’est demandé aux personnes vaccinées. Les non-vaccinés doivent, quant à eux, présenter un motif impérieux et un test PCR de mois de 72 heures ou antigénique de moins de 48 heures. Ils doivent aussi respecter une période d’isolement de sept jours.