Covid-19 : les patients admis en réanimation en Guyane sont majoritairement des hommes

coronavirus
Le service de réanimation du CHC
Le service de réanimation du CHC ©Jocelyne Helgoualch

Dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire Santé publique France retranscrit les profils des personnes touchées par le Covid admises en service de réanimation sur une période de 4 mois allant d'octobre 2020 à février 2021. Ce sont majoritairement des hommes souffrant de comorbidités.
 

L'analyse de Santé publique France parue dans le numéro du 29 avril met en exergue un certain nombres de données sur la typologie des patients covid admis en réanimation.

Elle prend en compte les chiffres fournis par les hôpitaux entre octobre 2020 et février 2021. Sur 38 admissions, les malades dans 58% des cas étaient des hommes. L'âge moyen de l'ensemble des patients hommes et femmes confondus est de 59 ans. Tous souffraient, à des degrés divers, de comorbidités. Les principales relevées étant, l'obésité, le diabète et l'hypertension. Il faut savoir que l'hypertension était présente dans 55% des cas, l'obésité et le diabète apparaissant à part égale dans 47% des cas.
Durant cette période 24% des personnes sont décédées.

Plus de décès en réanimation depuis le 1er mars 2021

Cette étude est comparative, les épidémiologistes observent que depuis le 1er mars 2021, le variant V (variant brésilien) est majoritaire en Guyane. Sur 37 admissions en réanimation, les hommes sont toujours plus nombreux que les femmes - 54%. Ces patients, souffrent de comorbidités et cette fois on remarque que l'obésité apparait dans 70% des cas, l'hypertension dans 49% des cas tandis que le diabète touche 24% de ces personnes
On note également une augmentation des décès soit 29% des patients sur cette période de 2 mois.