Covid-19 : Santé Publique France fait le bilan de 18 mois de crise sanitaire en Guyane

coronavirus guyane
Vaccination au centre de vaccination à Cayenne
©Guyane la 1ère
Quel bilan en Guyane après 18 mois d’épidémie de Covid-19 ? Santé Publique France vient de publier un bulletin qui présente un bilan régional depuis l’arrivée massive du virus. Il donne un aperçu de l’évolution de la circulation du virus, son impact sur la santé des Guyanais et le système de santé.

Une lourde charge sur la société guyanaise tant sur le plan des effectifs de personnes malades que sur le plan des mesures de freinage, d’une durée et d’une intensité sans commune mesure avec le reste du territoire national. Le bulletin de Santé Publique France confirme l’impact considérable de l’épidémie de coronavirus en Guyane.

Un impact épidémique très fort dès la 1ère vague

Cela se décline dès la première vague. Vague qui a provoqué en proportion plus de décès alors qu’elle a été moins intense qu’ailleurs en France et est arrivée plus tardivement en Guyane. Mais cette tendance a été plus forte encore durant l’année 2021 où le vaccin est devenu disponible. Nombre de ces décès étaient évitables peut-on lire dans ce bulletin. Le système de santé déjà fragile a subi rapidement de fortes tensions.

Un environnement géographique favorable à la circulation du virus

La Guyane a supporté également les ravages du coronavirus en raison de la fréquente précarité de la population. Et à cela s'ajoute, les patients atteints des comorbidités. Le territoire guyanais a fait face à l’arrivée du virus par la dynamique régionale dans le plateau des Guyanes mais aussi en raison des échanges avec l’Hexagone.

En cette fin d’année 2021, la situation est toujours plus contrastée avec le territoire hexagonal, ce bulletin estime nécessaire de maintenir un haut niveau de dépistage et de protéger les personnes les plus à risque, notamment par la vaccination de rappel.

L'intégralité de ce bilan ici ►

Bilan de Santé Publique France Mars 2020 à Octobre 2021

 

Données clés en Guyane (novembre 2021)
  • 451 317 personnes testées et 44 308 identifiés positives
  • 4 649 hospitalisations dont 685 en soins critiques ; 312 personnes décédées à l’hôpital
  • 480 cas signalés par les services de réanimation sentinelles ; âge médian de 61 ans ; existence de comorbidité(s) pour 90 % d’entre eux ; durée de séjour médiane de 9 jours
  • Très peu d’épisodes signalés et pas de mortalité significative rapportée en établissements médico-sociaux
  • 48 % de personnes de 65 à 74 ans vaccinées au moins une dose ; 43,6 % avec un schéma complet en novembre 2021
  • 39,1 % des plus de 12 ans vaccinés au moins une dose ; 33,8 % avec un schéma complet en novembre 2021
  • 17 semaines de confinement et 32 semaines de couvre-feu cumulées depuis mars 2020.
  • En 2021, lors des 3ème et 4ème vagues, 8,4 % des personnes positives étaient hospitalisées dont 20 % en réanimation.
  • 9,7 % de l’ensemble des personnes admises à l’hôpital sont décédées soit 222 décès pour les 3ème et 4ème vagues.