Covid-19 : un décès à déplorer en 24 heures et encore une hausse du taux d'incidence

coronavirus guyane
Vaccination à Awala-Yalimapo
©Guyane la 1ère
Bilan inquiétant en Guyane avec le Covid-Info du jour : 193 cas déclarés positifs sur 1 484 tests réalisés et 1 décès supplémentaire est à déplorer. Le taux d'incidence continue de progresser ainsi que la diffusion du variant Delta. Le nombre de vaccinations progresse lentement.

Depuis le 4 mars, 31 826 cas de Covid-19 ont été détectés en Guyane. Aujourd'hui, 60 patients sont toujours hospitalisés hors réanimation à ce jour (un de moins en une journée). 

Si 193 nouveaux cas positifs ont été diagnostiqués en 24 heures sur les 1484 tests réalisés

, il reste 21 malades de la supplémentaire admis en réanimation. Un décès supplémentaire est survenu en milieu hospitalier.

 

 

En 24 heures, le taux d'incidence sur 7 jours glissants poursuit sa hausse : il est passé de 279 à 291 pour 100 000 habitants. 

Si le rythme des contaminations se maintient, l’incidence hebdomadaire atteindra 340 à 345 cas pour 100 000 habitants en fin de semaine. Soit le maximum atteint en troisième vague.

 

 

Dans le Point épidémiologique paru ce jour, Santé Publique France indique que cette 4ème vague démarre fortement alors que la vaccination progresse lentement sur le territoire. Une personne sur 5 a reçu un schéma complet. 

Le pic de la 3e vague atteint

L’incidence a augmenté, ces derniers jours en Guyane, sous l’effet du variant delta, constate toujours Santé Publique France. Le variant delta est devenu majoritaire, et réprésente plus de 60 % des échantillons criblés.

Depuis lundi, 518 cas ont déjà été confirmés avec ce variant soit 70% des cas de la semaine dernière alors que la semaine n’est pas terminée et les données sont encore très incomplètes.

L’Île-de-Cayenne, Macouria et Kourou sont les communes les plus touchées par la troisème vague. Le couvre-feu y est rétabli le dimanche toute la journée. Le début de semaine montre une aggravation de la situation.

 

Covid-19 du 13 août 2021
©Agence régionale de Santé de la Guyane

 

Sources : ARS Guyane et Santé Publique France

A nos frontières

L’Etat de l'Amapá a franchi la barre des 100 000 personnes ayant reçu un schéma vaccinal complet. Cela représentait 17,68 % de la population cible. En revanche, plus de 200 000 personnes supplémentaires ont reçu leur première dose. Plus de 300 000 personnes ont ainsi reçu au moins une dose, soit un peu plus de la moitié (55 %) de la population cible. L’Amapá représente 845 000 habitants, dont 569 000 peut se faire vacciner.

Au Suriname, de nouvelles mesures ont été décidées et ce jusqu'à la fin du mois. Le couvre-feu s’applique de 21 heures à 6 heures. Les vols intérieurs ne sont possibles que pour le fret et les urgences. Les rassemblements sont limités à dix personnes (hors enfants de moins de 12 ans). Les fêtes familiales sont interdites ; les obsèques ne peuvent se dérouler qu’en présence de 25 personnes maximum. Fin juillet, le Suriname a rouvert ses frontières aux Guyanais vaccinés munis d’un visa. Les personnes non vaccinées doivent présenter un motif impérieux pour s’y rendre.