Crise sanitaire : pas de changement en Guyane, les mesures de freinage toujours en vigueur

coronavirus guyane
Préfecture de la Guyane
©Guyane la 1ère

Alors que le nombre de cas augmente sensiblement depuis une semaine en Guyane, une nouvelle réunion de la Cellule Interministérielle de Crise s’est tenue ce 9 avril à la préfecture. Les membres de la cellule ont décidé de maintenir les mesures en vigueur sans toutefois les renforcer.

Il a fallu moins de 30 minutes d'échanges, à l’unanimité, la cellule interministérielle de crise a décidé de maintenir les mesures de freinage de l’épidémie, en vigueur depuis ces dernières semaines, sans pour autant les renforcer.

On a beaucoup de fêtes qui s’organisent. On est là pour les interdire car elles sont créatrices d’incertitudes. Beaucoup de clusters aussi, là où il ne devrait pas y en avoir. En aucun cas la contrainte peut être formatrice.

Thierry Queffelec - préfet de Guyane

Thierry Queffelec, préfet de Guyane
Thierry Queffelec, préfet de Guyane ©Guyane la 1ère

Une amplification du dispositif de vaccination

Un maintien de la cadence de protection qui permet la vaccination à grande échelle, possible dès l’âge de 30 ans en Guyane.

Centre de vaccination de Cayenne
©Guyane la 1ère

Le centre de vaccination massif va rapidement augmenter ses capacités le week-end et le soir en semaine.

On va passer de 500 à 600 tests par jour. 27 000 mensuels. De plus en plus de monde en prévalence car avec le variant de plus en plus de personnes sont touchées en même temps.

Thierry Queffelec - préfet de Guyane


Le 8 avril Brésil a de nouveau dépassé le seuil des 4 000 morts en une journée. Près de 92 nouvelles souches du virus ont été identifiées, faisant de notre voisin : une gigantesque usine à variants.

Situation sanitaire : mesures de freinage et intensifier la vaccination.