Dengue : la Guyane entre en stade épidémique à Kourou et sur le Maroni

dengue
le moustique Aedes, responsable de l'épidémie de dengue
©DR
La dengue touche l'ensemble de la région avec 1000 cas confirmés depuis janvier 2019. Kourou et le Maroni sont entrés en phase épidémique tandis que Cayenne et le littoral Ouest restent en stade pré-épidémique. La dernière épidémie de dengue qui avait touché la Guyane date de 2013. 
 

Les autorités sanitaires la redoutait : l'épidémie de dengue se confirme en Guyane

Dengue, le travail d'épendage
©guyane 1ère

La flambée épidémique de la dengue en Guyane

Les derniers chiffres ont été communiqués par l'ARS, la Collectivité territoriale et la préfecture. On dénombre à ce jour 999 cas confirmés depuis janvier 2019, dont 407 cas à Kourou et 121 cas à Maripa-Soula.
17 cas confirmés ont été hospitalisés dont une forme sévère.
L'ARS estime aussi que les chiffres sont certainement sous-estimés en raison de la forte diminution des consultations avec l'instauration du confinement.
 

L'augmentation des cas ces dernières semaines est à prendre très au serieux

rappelle Cyril Rousseau, médecin épidémiologiste Santé Publique France à l' ARS Guyane :

La transmision s'est accélérée ces dernières semaines à Kourou et la situation est aussi épidémique sur le Maroni depuis maintenant 3 à 4 mois.
On observe aussi de plus de plus de cas et de foyers à St-Laurent du Maroni et sur Cayenne, ce qui nous a conduit à juger qu'on est en pré-épidémie dans ces 2 secteurs.
Il est plus important que jamais de protéger des moustiques les personnes fragiles, les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Pour lutter contre la dengue, il suffit de gestes simples

La lutte contre la dengue en Guyane
©Guyane la 1ère
Eliminer fréquemment les eaux stagnantes pouvant représenter des nids à moustiques. Sandrine Chantilly responsable adjointe du pôle prévention solidarité santé de la Collectivité Territoriale de la Guyane
en appelle à la responsablité de tous les citoyens guyanais avec cette phrase simple :

Ce moustique, c'est vous qui l'élevez !

 

Ce moustique qui transmet la dengue est un moustique élevé à la maison, au domicile comme un chien ou un chat.
Chacun, par son action individuelle, peut ralentir la propagation de la dengue.

la chasse aux moustiques
Des moustiques piégés ©guyane 1ère
Pour lutter contre l’épidémie de dengue, la collectivité territoriale de Guyane met en place plusieurs actions : des épandages par pulvérisateur monté sur une automobile dans les zones de circulation intense de la dengue. Les communes concernées sont Kourou et ses alentours, Maripa-Soula, St-Laurent du Maroni, ainsi que l’île de Cayenne. Ce sont les zones sur lesquelles circule activement la dengue.
La CTG a mis en place des vidéos pédagogiques qui seront diffusées sur les réseaux de proximité pour que les personnes confinées à leur domicile puissent reproduire les bons gestes dans la lutte contre le moustique qui transmet la dengue.
 

La dengue après le déconfinement

Les établissements recevant du public en journée seront traités en priorité, indique Sandrine Chantilly du pôle prévention solidarité santé de la Collectivité Territoriale de la Guyane :

Le moustique qui transmet la dengue est un moustique diurne, qui a ses activités en journée.
Dans ces établissements où il y a du public, le risque est donc plus important.
Nous allons intervenir en priorité avec la perspective du déconfinement dans les écoles parce que les enfants sont les plus susceptibles de faire des formes graves de la dengue.


La maladie peut être grave et se confondre avec le Covid-19. C'est pourquoi l'ARS de Guyane annonce préparer  une stratégie de dépistage combiné Dengue/Covid-19. 
La dernière épidémie de dengue en Guyane, en 2013, avait fait 6 morts et plus de 13 000 malades.
©Yves Robin