Deux personnes décédées du covid-19 à Cayenne avaient été vaccinées quelques semaines auparavant

coronavirus guyane
Vaccin anti covid
©Wilfried Ponheky de Pixabay

Deux personnes sont décédées du covid-19 à l'hopital de Cayenne alors qu'elles étaient vaccinées depuis plusieurs semaines. Elles étaient dans un état de grande fragilité. Les autorités sanitaires préconisent une troisième dose de vaccin pour les patients sévèrement immunodéprimés.

Ces deux victimes du covid-19 présentaient "des antécédants de lourdes comorbidités et un état de très grande fragilité" et pour l'une d'elle "un trouble du système immunitaire".
La vaccination intervenue au mois de février n'aura pas suffi à les protéger. Aussi l'ARS préconise pour ce type de patients sévèrement immunodéprimés, l'injection d'une troisième dose de vaccin 4 semaines après qu'ils aient reçu la seconde dose.
Des analyses sont en cours pour déterminer la souche exacte du virus en cause.

L'Agence régionale de la santé incite fortement la population à respecter les gestes barrières,  à se faire vacciner, notamment les personnes les plus fragiles, rappelant qu'en Guyane, les centre de vaccination sont accessibles à partir de 18 ans.

Le communiqué de presse de l'ARS