Elections territoriales 2021 : Comment va s’opérer la répartition des sièges de l’assemblée de Guyane

élections 2021 guyane
ctg
35 sièges pour la liste élue contre 20 sièges pour celle sortante. La nouvelle composition de l’assemblée plénière se dessine peu à peu. Zoom sur la répartition des sièges section par section.

La loi du 22 décembre 2020 relative à la répartition des sièges des membres de l’assemblée de Guyane permet le rehaussement du nombre de conseillers de 51 à 55, en raison de l'augmentation de la population guyanaise.
Il est notamment inscrit dans la loi, une augmentation du nombre de sièges dès la barre des 250 000 habitants franchie. Pour rappel, cela rend nécessaire une révision du nombre de sièges attribués à chaque section. Les sections de la Petite Couronne et celle de Saint-Laurent-du-Maroni gagnent ainsi un siège, celle du Haut-Maroni, deux.

Les résultats du second tour de la territoriale porte Gabriel Serville grand gagnant, il obtient : 25 342 voix soit 54,83% des suffrages.

Rodolphe Alexandre, le candidat sortant remporte lui : 20 876 voix soit 45,17% des suffrages.

La liste du président sortant doit ses 20 sièges à son bon score dans les territoires ruraux tels que la vallée du Maroni ou encore de l’Oyapock, la collectivité territoriale donne pour mémoire une forte représentativité aux petites communes.

Chaque section a donc au moins trois représentants, la répartition se fait proportionnellement à leur population conformément à la règle de la plus forte moyenne et la prime majoritaire est de onze sièges soit 20% du nombre d’élus.

Au sortir donc de cette élection voici la répartition :

Liste de Gabriel Serville

Jean-Paul FEREIRA de 2004 à 2010, vice-président sous la mandature d’Antoine KARAM, Gabriel SERVILLE dans l’alliance conduite par Christiane TAUBIRA en 2010 est dans l’opposition de Rodolphe ALEXANDRE et démissionne en 2012, hormis ces deux-là aucun autre nouvel élu de la liste « Kontré pour avancer sans limites » n’a siégé dans une collectivité majeure.

Ce sera donc une première pour Patricia SAÏD militante UTG, spécialiste de la santé ; Jean-Luc LEWEST issu de l’hôtellerie ; Zadkiel SAINT-ORICE passé par le milieu bancaire et membre du collectif « Les Grands Frères ».

Sur le volet de l’éducation, Philippe BOUBA et Aïssatou CHAMBAUD apportent leur caution. Roger ARON un ex du PSG et fidèle de Gabriel SERVILLE fait également son entrée.

Trois anciens candidats malheureux aux municipales, Annie ROBINSON-CHOCHO à Kourou, Patrick COSSET à Sinnamary et Enrico WILLIAM à Iracoubo prennent leur revanche sur l’histoire.

L’ancien président du Conseil Consultatif des Peuples Amérindiens et Bushiningués, Jocelyn THERESE siégera lui aussi au sein de la CTG. Il était déjà candidat en 2015 pour les territoriales sur la liste conduite par Rémy-Louis BUDOC.

Liste de Rodolphe Alexandre

Au sein de l’opposition, Rodolphe ALEXANDRE pourra compter sur ses fidèles lieutenants :

Audrey MARIE

Boris CHONG-SIT

Claude PLENET et Isabelle PATIENT.

Jean-Claude LABRADOR et Pierre DESERT, qui ont réussi à mobiliser leurs électeurs dans leurs communes respectives, seront également à ses côtés. De même François RINGUET, certes il n’a pas su freiner l’élan de Gabriel SERVILLE sur Kourou mais il reste un précieux allié pour l’ex président de la CTG.

Deux autres maires : Félix DADA et Albéric BENTH, ce sera une première pour eux, vont siéger au sein de l’assemblée territoriale.

Transfuge de Guyane Audacieuse, l’opposition sous la précédente mandature, Nelly DESMANGLES parvient à faire son retour à la CTG. Crépin KEZZA, médecin urgentiste au CHOG et entraineur du Cosma Basket apportera lui aussi sa contribution auprès de Rodolphe ALEXANDRE.