FIFAC#-2 : selon la réalisatrice Chloé Bebronne "ce festival est essentiel pour la Guyane"

cinéma guyane
Chloé Bebronne
Chloé Bebronne au centre et Adrien Valet à droite ©CB
Chloé Bebronne évolue dans le milieu de la production guyanaise depuis plus de 15 ans. Son documentaire réalisé avec Adrien Valet sur la tournée du concert silencieux de l'artiste Lova Jah et ses invités fait partie de la programmation du FIFAC.

D'abord régisseuse générale sur la tournée de Lova Jah en Guyane, Chloé Bebronne et son comparse Adrien Valet sont finalement devenus les réalisateurs d'un documentaire qui les a conduit dans 13 communes de Guyane. "A sou chimen lanmou" un film de 52 minutes produit avec Alasani Pictures et Guyane la 1ère fait partie de la programmation du FIFAC, une sélection inattendue et un bonheur inédit pour cette passionnée de cinéma. 

Les choses se sont mises en place en une semaine. Nous avons eu 13 jours de tournée. J'ai découvert la réalisation sur un documentaire et j'ai adoré. Ce point de vue que l'on peut donner à la réalité, le fait de transcrire des propos engagés, de faire parler nos visions, nos valeurs dans un documentaire ... j'ai vraiment aimé l'exercice.

Les artistes de la tournée en silence Lova Jah
Les artistes de la tournée en silence Lova Jah © CB

Un exercice qui a été dur à vivre. Un peu comme une sorte de cinéma direct explique la jeune femme, caméra à l'épaule à la recherche des moments forts car il n'y avait pas eu de préparation en amont. Si elle se sent prête à refaire des documentaires, Chloé Bebronne se donnera le temps d'une bonne préparation autant sur les conditions matérielles de tournages que sur une  écriture bien définie.

Adrien Valet et Chloé Bebronne
Le choix des images ©CB

Tout a été fait sur place, la post production également. Des heures de montages, de réflexion pour trouver la bonne musique, le bon son.

Le titre de ce documentaire correspond au protagoniste principal, Lova Jah un artiste qui met l'amour au centre de sa vie et de ses actions. 

Le format documentaire permet de traiter un sujet avec son point de vue... C'est ce que j'ai envie de faire : parler de sujets que je connais par coeur presque de l'intérieur. Le FIFAC est essentiel, un outil indispensable pour le territoire, pour les jeunes réalisateurs, pour créer du réseau, pour s'améliorer en écriture et comprendre ce qu'est l'industrie du cinéma. La première année, je suis allée observer, la deuxième année, j'ai participé à une résidence, la troisième année, il y a mon film.


Cette restitution au public enchante Chloé Bebronne. La présentation au FIFAC est essentielle et signe le début de la vie de ce documentaire, elle espère qu'il pourra suivre son chemin avec succès dans d'autres lieux. 

DECOUVRIR LES FILMS : https://festivalfifac.com/les-films-selectionnes-pour-le-fifac-2021/