A la frontière du Brésil, le village amérindien de Camopi sous surveillance renforcée cas Covid-19

coronavirus
Camopi
Camopi ©Isabel Lerouge

La situation sanitaire de l’est guyanais reste toujours préoccupante avec encore de nouveaux cas testés positifs au Coronavirus chaque jour. 
La commune de Camopi est aujourd’hui le 2ième cluster de Guyane avec 46 cas positifs à ce jour.  De nouvelles mesures sont mises en place.
 
Un dispositif renforcé à Camopi. La commune de l’est est aujourd’hui le deuxième cluster de Guyane avec 46 cas positifs à ce jour. Les autorités ont fait le point aujourd’hui ce samedi sur les actions menées depuis quelques jours et ont rencontré les équipes médicales et les médiateurs.

Hervé Mifsud, médiateur bénévole à Camopi 

Ce n’est pas maintenant que les habitants vont changer leur mode de vie. Mais ils ont acquis le port du masque et des familles sont parties en confinement en abati et c’est déjà un très bon geste.

Camopi toujours sous haute surveillance
Camopi toujours sous haute surveillance ©Isabel Lerouge

Frédéric Bouteille , le sous préfet aux communes de l’intérieur précise

L’équipe se compose de 14 personnes : médecins, infirmiers et para-médicaux. Ils vont sillonner l’Oyapock et la rivière Camopi.
On a aussi mis en place un dispositif pour les personnes vulnérables testées négatives au virus pour leur permettre de ne pas être contaminées par le virus.

Elles peuvent, ou se confiner dans leurs abattis ou venir sur le littoral dans une structure dédiée où sur le camp Mokata.


Camopi bénéficie d’une aide alimentaire d’urgence. 2 tonnes 6 de denrées alimentaires ont été livrées cette semaine au village par la Croix-Rouge.
 
Camopi
Camopi ©Isabel Lerouge

Avec l'épidémie qui fait chaque jour de nouvelles victimes en Amapa, les autorités françaises restent inquiètent et vigilantes sur l'évolution de la pandémie dans l'est Guyanais.
 
Réunion à Camopi
Réunion à Camopi ©Isabel Lerouge

Le Préfet Marc Del Grande précise

Toutes les mesures qui sont applicables dans les zones orange, telles qu’elles ont été annoncées par le 1er ministre s’appliquent et chez nous, nous maintenons les interdictions de circulation. Les frontières restent fermées, les communes  de l’est, Saint-Georges et Camopi  restent confinées, les points de contrôles routiers restent renforcés et médicalisés.

On médicalise les communes de l’intérieur par l’aéroport Félix Eboué et nous gardons les quatorzaines et l’accueil médicalisé quand on arrive en Guyane


Le Préfet Marc Del Grande rappelle aussi 
 

A la veille de la Pentecôte, je veux dire aux Guyanais : respecter les gestes barrières, porter le masque et respecter l’interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes

 Nous sommes dans une phase complexe de l’épidémie.
Chez nos voisins au Brésil  la circulation est très dynamique. Nous avons pour l’instant réussi à sauver la situation, c’est absolument indispensable de maintenir la vigilance.

 
L'est de la Guyane reste donc toujours sous très haute surveillance pour éviter que l'épidémie qui sévit au Brésil et sur l'Oyapock se propage en Guyane.