Inondations au Brésil : 152 morts à Petrópolis, le bilan s'alourdit de jour en jour

océan atlantique
glissement de terrain Petropolis
Vue aérienne du glissement de terrain à Petropolis, au Brésil, le 16 février 2022 ©afp.com/Florian PLAUCHEUR
Au moins 152 personnes ont perdu la vie dans de terribles inondations et glissements de terrain à Petropolis, près de Rio de Janeiro, au Brésil, selon un dernier bilan publié dimanche. De nouvelles tempêtes ont frappé la ville.

 

glissement de terrain Petropolis
Un pompier recherche des survivants dans les glissements de terrain provoqués par des pluies diluviennes à Petropolis au Brésil, le 16 février 2022. ©Carl de Souza / AFP

Les recherches se poursuivent à Petrópolis. Le bilan des inondations et des glissements de terrain qui ont dévasté la ville brésilienne après des pluies torrentielles, s'établit désormais à 152 morts, ont annoncé ce dimanche les autorités. La police a ajouté que 165 personnes étaient toujours portées disparues. Jusqu'ici 124 corps ont été identifiés, dont ceux de 28 enfants.

Des pluies diluviennes se sont abattues mardi dernier sur cette ville de 300 000 habitants, située à 60 km au nord de Rio de Janeiro. Les rues ont été transformées en torrent de boue provoquant des glissements de terrain. Petrópolis a reçu davantage de pluie que la moyenne de tout un mois de février.  

Plus de 500 pompiers

Secouriste brésilien
Un secouriste brésilien ©AFP

Secouristes en tenue orange et habitants à la recherche de leurs proches portés disparus continuent de creuser les amoncèlements de boue et de débris. Plus de 500 pompiers, avec des hélicoptères, des pelleteuses et des chiens renifleurs restent mobilisés, même si les chances de retrouver des survivants sont de plus en plus minces. Dans le quartier d’Alto Serra, près de 80 maisons ont été englouties par une coulée de boue. Une vision de désolation que le Président brésilien Jair Bolsonaro a décrit comme "un théâtre de guerre". Les autorités ont déclaré qu'il était désormais peu probable que des survivants soient extraits des décombres.

De nouvelles tempêtes ont fait au moins deux morts, ont rapporté les services d'urgence de l'État d'Espirito Santo, qui borde l'État de Rio de Janeiro, où se trouve Petropolis. Une personne est morte écrasée par l'effondrement d'un mur dans la ville d'Alegre et une autre a été emportée par les eaux en essayant de récupérer une voiture dans la ville de Nova Venecia, ont informé les autorités.