Iracoubo : Un projet de port de débarquement pour la pêche à l'étude

travaux publics guyane
Projet port de débarquement à Iracoubo
Un lieu de débarquement non aménagé pour les bateaux de pêche à Iracoubo ©JG Assard

La municipalité d'Iracoubo s’attelle au développement économique. La commune agricole à mi-chemin entre Cayenne et Saint-Laurent possède un atout : la pêche mais voilà les infrastructures permettant un développement du secteur, n’existent pas.

En 2018, Eric Léter, chef d'entreprise, décide d’ouvrir un point de vente de glace à Iracoubo. Son but approvisionner les bateaux de pêche qui débarquent régulièrement leur production dans cette commune où les services dédiés au développement économique manquent.

C'est plus avantageux de produire à Iracoubo que d'aller chercher la glace à Sinnamary ... L'eesence est taxée, il n'y en pas, il faut se déplacer et aller à Sinnamary. Les pêcheurs comme les agriculteurs doivent se déplacer ... C'est un problème.

 

L'actuel lieu de débarquement des bateaux de pêche
©JG Assard


Et ce problème va de pair avec le petit port situé à l’entrée de la commune. Son état n’est pas fait pour attirer les armateurs.

C'est tout petit quand il y a deux trois bateaux dessus cela force le ponton qui peut céder à tout moment. Il faut un bon port pour pouvoir extraire le poisson, un système de rail pour ramener le poisson ... on n'en a besoin!


Iracoubo et Sinnamary sont de gros fournisseurs de produits de la mer. Un atout à développer dans une commune en perte de population faute d’emploi.

Faire un vrai port et susciter des vocations chez les jeunes

 

Ruffin Othily, Adjoint au Maire en charge des affaires sociales et membres de la commission pêche :

En une année on débarque à Iracoubo 400 à 500 tonnes de poisson. Ce seul paramètre est un indicateur pour qu'Iracoubo devienne un port de débarquement et à terme un port de pêche...


Car, ici, outre les collectivités, l’agriculture et une dizaine d’entreprises, les débouchées professionnels ne sont pas légion souligne Ruffin Othily :

L'intérêt c'est d'attirer d'autres pêcheurs et éveiller d'autres vocations chez les jeunes pour qu'ils aillent faire ce métier.


Pour l’heure le projet de port de débarquement n’en n’est qu’au stade de la consultation. Parviendra t il à se concrétiser ? voilà un des grands défis à relever pour la nouvelle équipe municipale.

 

Iracoubo : projet de port de pêche.