L'awara fêté en grandes pompes à Montsinéry-Tonnégrande

traditions guyane
Fête de l'awara à Montsinéry
©Guyane la 1ère

 Après les repas, messes et autres célébrations pascales en famille durant le weekend, la commune de Montsinéry- Tonnégrande proposait une manifestation tout public, durant toute la journée la « Fête de l’Awara ». Le programme était chargé, et surtout… coloré !

La petite commune de Montsinéry-Tonnégrande proposait une manifestation tout public ce lundi de pâques, la « Fête de l’Awara » une fête organisée par l’association PPAG (promotion et production artistique Guyane) qui célèbre le fameux bouillon bien sûr. 

Le bouillon d'awara
Acheter sa barquette de bouyon wara auprès d'une cuisinière primée ©Guyane la 1ère

Premier arrivés, premiers servis pour déguster le bouillon d’awara. Aimée Cippe est venue à la fête exprès pour ça :

Elle est awara d’or, donc il faut se précipiter pour acheter son bouillon. Et pour ceux qui ne connaissent pas on dit que quand on y a goûté, on revient en Guyane.


Elles sont deux cuisinières à avoir préparé près de 100 litres du bouillon pour les festivités. Parmi elles, Liliane Dauphin, qui met un ingrédient secret dans sa recette…

Personne le sait car je le dis pas, je le garde pour moi. J’ai montré à ma cousine car je prends de l’âge, toi au moins tu vas le savoir ! Comme je fais toujours, le bouillon est différent à Montsinery que dans les autres communes, le mien il est spécial !

 

Un concours de chants d'oiseaux

Ceux qui arrivent trop tard pour le bouillon, ne viennent pas trop tard pour s’amuser ! Plusieurs jeux sont organisés, comme un concours de chants… de canaris et non de picolette comme il est plus souvent coutume d’écouter :

Çà dépend de lui, de la pluie aussi. Quand il pleut, l’oiseau choisit de ne pas chanter, c’est plein de choses dont il faut tenir compte!

Canari 'Montsinéry)
©Guyane la 1ère

JB croit en la victoire de son poulain… enfin plutôt de son oiseau ! 

Groupe folklorique Tcho Pagra
Groupe folklorique Tcho Pagra ©Guyane la 1ère


Pas d’inquiétude, la météo grisâtre ne gâche pas la fête et les danseuses de Tcho Pagra, venues de Macouria, comptent bien apporter un peu de couleur !

Nous portons des tenues issues de la tradition sainte lucienne, et de Guyane bien sûr !

Saadia Garros


Quatre danses plus tard, le retour du soleil et un succès pour cette première édition de « Fête l’Awara ».

Un événement qui se déplacera dans une autre commune l’année prochaine.

Le reportage de Antoine Defives

Montsinéry : le retour de la fête de l'awara.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live