L'église catholique de Guyane en plein doute

religion
Macaire 2
Depuis le départ à la retraite de l’évêque de Guyane, Emmanuel Lafont, l’église catholique vit avec des interrogations. L’archevêque de Martinique est venu au contact des prêtres et de la communauté catholique de Guyane.


 
Macaire
Les membres de l'église catholique veulent des réponses quant à leurs doutes.
Une visite officielle pour le diocèse de Guyane. Depuis jeudi dernier Monseigneur David Macaire, archevêque de Fort-de-France et de Saint-Pierre en Martinique est en Guyane. Ce déplacement est vécu comme une bouffée d’air par les catholiques guyanais après la vague de rumeurs et accusations de ces derniers mois.
Samedi, Mgr Macaire  a rencontré des membres de l’Eglise à la cathédrale de Cayenne.
Une visite qui rassure car les inquiétudes sont nombreuses au sein de la communauté catholique.  Le siège d’évêque de Guyane est vacant et un nouvel évêque devrait prochainement prendre la succession d’Emmanuel Lafont.


Nouvel évêque attendu et des problèmes à résoudre


Pas question de cacher les problèmes et les doutes des fidèles qui attendent la vérité, lors de son échange à la cathédrale de Cayenne, Monseigneur Macaire a parlé de la nécessité de purifier l’église de Cayenne. Toutefois, l’archevêque appelle chacun à la plus grande prudence quant aux rumeurs infondées et en insistant sur la présomption d’innocence.
Mgr Macaire
L'archevêque de la Martinique, Mgr David Macaire, a échangé avec les membres de l'Eglise catholique venus à la cathédrale sans nier les secousses ayant ébranlé l'institution ces derniers temps. ©@Franck Fernandes

Certains fidèles ont dit leur soulagement à l’issue de cette rencontre avec l’homme d’église. Il faut dire que les questions étaient nombreuses. En plus des prières et des chants, les personnes venues garnir les bancs de la cathédrale Saint-Sauveur ont pu  s’adresser directement à Monseigneur Macaire. Homme de proximité, l’évêque âgé de 51 ans a reçu des questions, interpellations et ressentis de fidèles,  de façon anonyme sur de petits bouts de papiers lus ensuite à haute voix par le Père Alain. Une façon de se libérer et d’aborder les questions douloureuses comme la pédophilie au sein de l’église et surtout le doute qui a envahi les catholiques de Guyane et ébranlé l’institution.  
Une visite et une rencontre qui vont peut-être apaiser. Et ce, même si les autorités du diocésaines savent bien que les secousses ont été suffisamment fortes et qu’il faut donc repartir au contact pour retrouver confiance et sérénité.
 


 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live