Le Grand Port Maritime de Guyane toujours victime de sa grue épave de 800 tonnes

transports le port
La grue épave sur le Grand Port Maritime
La grue épave sur le Grand Port Maritime ©J Helgoualch
Le 24 juin 2021, un accident rarissime s’est produit au Grand Port Maritime de Guyane. Une grue de 800 tonnes venant d’arriver de Chine pour être installée tombe pendant son assemblage. Trois mois plus tard, la grue épave est toujours sur le quai. Quelles sont les procédures en cours ?

Sur le quai numéro 2 du Grand Port Maritime de Degrad-des-annes, le temps semble s’être arrêté depuis le 24 juin dernier. Depuis près de 4 mois, une partie de la grue est toujours à terre. Une grue épave immobilisée, comme incrustée dans le sol du quai. C'est lors de l'assemblage des 2 parties de la grue ( partie jaune et bleue) que l'accident s'est produit.

Un quai en partie impraticable

Un coup dur pour le port de commerce de la Guyane. Un quai en partie impraticable et des retards dans le plan de modernisation lancé par la structure portuaire. Le bateau arrivant de Chine convoyait 2 grues pour le port. L’autre partie de la grue est également endommagée. La deuxième grue qui devait être livrée au Grand Port Maritime est repartie de Guyane.

Le quai 2 du port de commerce de Guyane et la grue accidentée ©Guyane la 1ère

Au lendemain de la chute de la grue, le 24 juin dernier, la direction du port avait alors demandé au constructeur, le groupe franco-chinois AES Dinson de faire évacuer la grue épave dans les 3 mois.

La grue accidentée
La grue accidentée ©J Helgoualch

Près de 4 mois plus tard rien n’a bougé sur le quai

Philippe Lemoine, directeur du Grand Port Maritime de Guyane
Philippe Lemoine, directeur du Grand Port Maritime de Guyane ©J helgoualch

"La grue épave a vocation à quitter les lieux" rappelle Philippe Lemoine le directeur du GPM.

Nous, on veut que ça aille au plus vite pour récupérer l’intégralité du quai 2 et espérer voir revenir l’autre grue qui nous manque dans la partie basse.

Philippe Lemoine, directeur du Grand Port Maritime de Guyane (GPMG)

 

Les 2 parties de la grue accidentées
Les 2 parties de la grue accidentées ©J Helgoualch

L'expertise en cours 

Deux experts mandatés par le tribunal administratif de Bordeaux sont venus inspecter la grue. Ils ont pris des photographies de la scène de l’accident sous tous les angles. L’ensemble de la structure a été vérifié jusqu’au moindre boulon. L’expertise porte sur le respect des procédures d’assemblage. La direction du port reste confiante malgré ces retards et procédures.

Le GPM avait demandé et pris des assurances avec des clauses très précises. Selon le contrat, en résumé, "ceux qui venaient livrer les grues prenaient toutes les opérations en charge. Des grues « livrées clés en main »".

Les experts mandatés par la justice doivent évaluer les conséquences financières de cet accident et déterminer les responsabilités. Une procédure qui peut encore durer plusieurs mois...

La direction du port a lancé en parallèle un référé provision afin d'obtenir le versement d'une avance pour faire évacuer la grue et libérer le quai.

Sur le terrain, c’est vrai que la grue est toujours là. On a donc mis en demeure l’entreprise. On leur a dit : Si d’ici 3 semaines, ils ne font rien, nous on le fera à vos frais et à vos risques et périls. On s’apprête donc à faire quelque chose dans le mois qui vient.

Philippe Lemoine, directeur du GPMG

 

Un 1er rapport d’expertise attendu fin octobre

Sur la facture, l’enlèvement de l’épave, la fabrication d’une autre grue et aussi la dévaluation du matériel d’appareillage qui a été déchargé. Ce matériel restera de longs mois sans être utilisé à Degrad Des Cannes. La direction du Grand Port Maritime de Guyane espère avoir installé ses 2 grues d’ici fin 2022, début 2023.