Le logement toujours à la traîne en Guyane

logement guyane
Cité les Florilèges
©G.HAS
L’Insee vient justement de publier une étude sur l’évolution des logements en Guyane depuis ces 50 dernières années. Si le parc d’habitations est en forte augmentation, l’équipement est encore à la traîne.

1968/2018, c’est la période sur laquelle s’appuie l’Insee pour cette étude et durant laquelle la population a été multipliée par plus de cinq. Le nombre de logements a bondi lui aussi, multiplié par six, permettant de rattraper très légèrement le retard par rapport à la moyenne nationale du nombre d’habitants par logement : 3,4 à la fin des années 60, trois actuellement. Dans l’Hexagone, on compte en moyenne seulement 1,8 habitant par logement.

De fortes disparités selon les zones

Ces résidences principales sont de mieux en mieux équipées, globalement. Construites pour leur majorité après 1990, elles disposent de plus en plus de l’électricité, de l’eau chaude, même si la proportion est encore faible, et de climatisation.

Mais attention, les disparités sont fortes et la situation ne s’améliore pas pour tout le monde. Par exemple : les logements raccordés à l’électricité sont en recul dans toutes les communes de l’Est, et en particulier Camopi. Un facteur de décence de l’habitat.