Les fortes pluies occasionnent des pertes importantes aux agriculteurs de Cacao

météo guyane
Agriculteurs en difficulté à Cacao
Parcelle de salades partiellement épargnée (propriétaire : famille Tho Thai) ©Céline Fleuzin

Plusieurs hectares de plantations inexploitables à Cacao à Roura pendant cette saison des pluies. Des conséquences irrémédiables et une situation qui empire d’année en année selon la municipalité. Les agriculteurs, eux, sont impuissants mais poursuivent la production de légumes à cycles courts.

Ces dachines plantées sur 1 hectare et demi ne finiront pas au marché mais à la poubelle.

Inondation des champs à Cacao
Champ de 1 hectare de plantation de 4 mois de dachines ©Céline Fleuzin

Il y a environ 3 jours, suite aux fortes pluies, elles étaient totalement submergées. Ces tubercules de 4 mois, n’étant pas arrivés à maturité, ils ne peuvent être extirpés de l’eau pour être vendus et ce ne sont pas des cas isolés à l’image de cette autre parcelle montrée par Phong Michel Ly, 1er adjoint à la municipalité de Roura, Coordinateur de vie scolaire au collège Saint Paul de Cacao

IL y avait une serre, une plantation maintenant il n'y a plus rien piments, coriandre, aubergines, salades, persils, céleris, il n'y a plus rien... tout est à jeter et cela dure depuis une semaine...


Pour ne pas à avoir à perdre autant de produits, pendant la saison des pluies, il faudrait ne plus en cultiver sur les terrains marécageux sauf que de nombreux agriculteurs ne peuvent se permettre de suspendre leur activité à l'instar de Tho Thai, agriculteur 

«  J’attends que l’eau baisse pour planter de nouveau parce que je dois travailler pour subvenir aux besoins de ma famille, donc je ne peux pas faire autrement 


Sur ce terrain appartenant à la famille To Tay, les salades ont pu être partiellement épargnées par la montée des eaux mais le manque à gagner engendre des conséquences sur le porte-monnaie des consommateurs explique Po Paul Tho Thai :

Il y aura une augmentation des prix sur tout ce qui est légumes, les choux ... pour les fruits cela ne devrait pas changer...


Même s’ils s’adaptent à la météo, les agriculteurs de Cacao craignent le pire à partir du mois d’avril jusqu’au mois de juin : période de la grande saison des pluies, une saison dévastatrice pour l'agriculture en règle générale.

Agriculture à Cacao : production mis à mal à cause des pluies.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live