Les violences conjugales en augmentation par rapport à 2019

justice
violences conjugales
Photo d'illustration ©M.N
Selon le Procureur de Cayenne, les chiffres sur les violences conjugales en Guyane sont extrêmement préoccupants, notamment depuis la crise Covid.
Entre le 1er janvier et le 30 septembre 2020, le parquet a enregistré 47% d'affaires liées à ce type de faits en plus, comparé à 2019.
Si plusieurs facteurs peuvent expliquer ce rebond dans les statistiques sur les violences conjugales en Guyane depuis la crise Covid, pour le procureur de la République Samuel Finielz, il n'en reste pas moins que les chiffres sont inquiétants.
Sur les 9 premiers mois de l'année, soit entre le 1er janvier et le 30 septembre 2020, le parquet a enregistré 493 affaires liées à ce type de faits. L’année dernière sur la même période, on en comptait 335. C’est une augmentation de 47%.


 
violences conjugales
Photo d'illustration ©M.N

Signe que la réponse pénale a été renforcée pour le représentant du Parquet, le nombre de personnes déférées qui lui aussi a connu une hausse conséquente: 90 sur les 9 premiers mois de l’année, alors qu'en 2019, on en recensait une vingtaine.
Sur ce même laps de temps, 50 prévenus ont été placés sous contrôle judiciaire, ils étaient 11 en 2019.

Le procureur estime que ces résultats sont à mettre sur le compte de la très forte mobilisation des services de police et gendarmerie mais aussi à celle du tissu associatif local. Pour lui, les dispositifs de lutte contre ce phénomène de violences dans le couple, autant sur le plan préventif que répressif sont très opérationnels sur le territoire.
Sur les 18 téléphones grand danger disponibles ici par exemple, 12 ont déjà été attribués.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live