Lutte contre l'orpaillage : une saisie exceptionnelle de 32 kg de mercure effectuée sur l'Oyapock

orpaillage est guyanais
Lutte contre l'orpaillage : une saisie exceptionnelle de 32 kg de mercure effectuée par les forces armées
©Forces Armées de Guyane
Début novembre, une opération de lutte contre l’orpaillage illégal conduite par les Forces Armées en Guyane et les Forces armées brésiliennes a abouti à la saisie d'importantes quantités de matériels. 32kg de mercure ont été confisqués. Une prise record selon les autorités.

Trente-deux kilos de mercure et 257 000 euros de matériels divers. C'est le butin de la rafle effectuée lors d'une nouvelle opération franco-brésilienne de 8 jours, sur l'Oyapock, début novembre.

Lutte contre l'orpaillage : une saisie exceptionnelle de 32 kg de mercure effectuée par les forces armées
©Forces Armées de Guyane

Débutée le 27 octobre, cette action a permis de priver les bassins d’orpaillage illégal des ressources nécessaires à leur bon fonctionnement (carburant, mercure…).

Aprés plusieurs jours de traque, dans la nuit du 3 novembre, les hommes des forces armées ont ainsi intercepté une pirogue de 15 mètres de long, équipée de deux moteurs de 300 CV et 250 CV et transportant 32 kg de mercure à son bord. La valeur marchande globale est estimée à 257 000€.

Lutte contre l'orpaillage : une saisie exceptionnelle de 32 kg de mercure effectuée par les forces armées
©Forces Armées de Guyane

Cette saisie de 32 kg de mercure est exceptionnelle. Le mercure est un élément essentiel à la recherche de l’or. Il est doté de la propriété de former un amalgame avec l'or. Ce mélange est alors chauffé pour évaporer le mercure et libérer le précieux métal.

L'activité des sites illégaux stoppée pendant plusieurs jours

Les sites privés de ce réapprovisionnement en matière première seront donc paralysés durant plusieurs semaines.

Cette opération sur l'Oyapock fait partie d'un programme de coopération franco-brésilienne pour la sécurisation de la frontière.

Ainsi, le 3e Régiment étranger d’infanterie (3e REI) des Forces armées en Guyane (FAG) mène régulièrement des manœuvres conjointes avec le 34e Bataillon d’infanterie de la selva (34e BIS) des Forces armées brésiliennes (FAB). Elles visent à saisir les ressources des garimperos en misant sur l’effet de surprise.

Elles ont surtout pour objectif de freiner ou d’empêcher la poursuite des extractions illégales d’or et de lutter contre les trafics illicites, liés à l’orpaillage illégal, qui transitent par le fleuve Oyapock (armes, drogue, logistique…).

Deux hommes soupçonnés d'orpaillage illégal interpellés dans l'Ouest guyanais

Le 3 novembre, dans l'Ouest Guyanais, une action commune de la Police aux Frontières, des Douanes et des Forces Arméses a abouti à l'arrestation de 2 hommes. Aprés plusieurs heures de marche en forêt, les forces de l'ordre ont atteint un camp illégal "en cours de construction" selon les autorités.

	Lutte contre l'orpaillage : une saisie exceptionnelle de 32 kg de mercure effectuée par les forces armées
©Police Nationale de la Guyane

Sur place, un Surinamais et un Brésilien ont été interpellés. Le matériel saisi (le carbet, 450 litres de gasoil, 575 kilos de denrées alimentaires et vêtements, 25 litres d'alcool et des pièces de moteurs) a été totalement détruit.