Natation : Alexandre Falette fait sa rentrée au pôle d'excellence de Font-Romeu

natation
Alexandre Falette
©Mégaquarius
A bientôt 16 ans, le nageur Rémirois Alexandre Falette fait sa rentrée à Font-Romeu dans les Pyrénées Orientales. Il intègre la section natation du pôle d'Excellence sportive du lycée Pierre de Coubertin. Un premier plongeon dans le grand bain du haut niveau pour cet espoir de la natation guyanaise.

Sur la ligne d’horizon d’Alexandre Falette, les jeux olympiques de Paris en 2024. Le nageur guyanais, licencié au Megaquarius, se rapproche à chaque coulée de de son but.

Le 2 septembre, il a fait sa rentrée en seconde au lycée Pierre de Coubertin de Font-Romeu, en section natation. Un pôle d’excellence de la discipline et centre d’entrainement du haut niveau. Un site qui a vu passer Analia Pigree et aussi Dilan Nuñez Green le temps d’un stage.

Natation : Le Guyanais Alexandre Falette intègre le haut niveau
Alexandre Falette et Dilan Nuñez Green. ©Mégaquarius

Cette rentrée à Font-Romeu est une suite logique pour le jeune garçon issu d’une famille de nageurs.

« C’est un sport exigeant, physique. Mes parents m’ont mis à la natation très tôt, à 6 ans. J’ai aimé, j’ai vu que j’avais du potentiel alors j’ai continué. »

Alexandre FALETTE


Alexandre enchaîne les médailles et les records au Megaquarius depuis 10 ans, dans toutes les nages, avec une prédilection pour le papillon et la brasse.

Quitter la Guyane pour améliorer sa technique était devenu nécessaire pour Alexandre après deux années à l’IFAS de Cayenne. A l’instar de son ami et camarade de bassin Dilan Nuñez Green aujourd’hui au pôle d’excellence de Lyon.

« Arrivé à un certain niveau de la natation, je ne pouvais plus rester en Guyane. Surtout si je veux aller plus loin et atteindre et faire du haut niveau. J’aime l’adversité, face à des nageurs plus forts. A Font-Romeu, la compétition est plus difficile, cela me pousse à me surpasser même si c’est toujours une passion »

Alexandre FALETTE


Un départ pour Font-Romeu repoussé d'un an en raison de la pandémie. Comme reculer pour mieux plonger. Au programme de cette année, au moins trois entraînements par jour en plus des cours au lycée.

Pour Alexandre, le changement est d’autant plus grand que c’est la première fois qu’il quitte sa famille, ses amis et la Guyane pour aussi longtemps.

« Je vais devoir beaucoup m’adapter mais cela ne me fait pas peur. J’ai hâte de commencer les entraînements et de découvrir le lycée. »

Alexandre FALETTE


Pour sa maman, Lauriane, la séparation est un peu plus émouvante. Elle est venu une semaine sur place pour installer son fils, découvrir le site et surtout rencontrer et échanger avec les enseignants et les entraîneurs d'Alexandre.

« Je vais l’accompagner jusqu’au bout. A Font-Romeu, je sais qu’il est bien entouré, accompagné. Après je lui fais confiance, c’est un bon élève. Il est positif, travailleur Je l’ai bien éduqué. »

Lauriane FALETTE


Le téléphone et les réseaux sociaux seront les plus grands alliés de la maman et de son fils les prochains mois, pour tout partager.

Mais Lauriane a également décidé de suivre Alexandre en métropole lors des prochaines années, quitte à demander une mutation.