René Maran, premier écrivain noir prix Goncourt en 1921 mis à l’honneur en Guyane durant l'année 2021

livres guyane
René Maran
René Maran ©agence Meurisse, 1930 - source : Gallica-BnF

Il est le premier écrivain noir à avoir reçu le prix Goncourt en 1921. René Maran, d’origine guyanaise, est mis à l’honneur pendant toute une année par la CTG à partir du 20 janvier. De nombreux évènements culturels graviteront autour du personnage. Mais qui était Réné Maran ?

Il aura marqué l'histoire des Outre-mer à travers ses récits et c'est son roman Batouala, présenté au prix Gongourt de 1921 qui met en lumière l’auteur guyanais René Maran. Un homme à cet époque presque inconnu des cercles littéraires parisiens. Nommé en 1912, administrateur d’Outre-mer en Oubangui-Chari, territoire français en Afrique Centrale jusqu’en 1958, c’est là qu’il commence l’écriture de "Batouala", du nom d’un grand chef du pays banda (République centrafricaine). Interviewé à la radio en 1962, René Maran explique sa démarche 

"Quand j’écris "Batouala", j’ai voulu montrer l’Afrique telle que je la voyais. On a contesté avec âpreté et méchanceté tout ce que j’avais dit et pour démontrer que je m’étais trompé, on a étudié ce que j’avais vu. On a été obligé de dire que je disais la vérité. "Batouala" montre l’Afrique du temps des Européens".

C’est un ami, qui présente l’ouvrage au prix Goncourt qui fête ses dix sept ans d'existence à l’époque et la surprise fut grande pour l’opinion publique de voir un noir séduire les dix de l’Académie Goncourt. 

D'Aimé Césaire à Léon Gontrand Damas ou Albert Londres, l'oeuvre de Réné Maran va en inspirer plus d’un.

Un siècle plus tard, la plume de René Maran va encore faire parler d’elle, en Guyane, à l’occasion de cette année consacrée à l’auteur. Initiative de la Collectivité territoriale de Guyane, le lancement aura lieu mercredi prochain. 

2021 Année René Maran
©CTG