Rien n’a été retrouvé pour impliquer mon client déclare l'avocat du principal accusé dans l'affaire de la valise de cocaïne du maire d'Apatou

justice guyane
La route de la cocaïne
La route de la cocaïne ©Jocelyne Helgoualch
L’avocat Maitre Khiter défend l’homme accusé d’être le commanditaire dans l’affaire du maire d’Apatou, arrêté en Aout à Orly avec 2,5 kilos de cocaïne. Selon l’avocat, son client a été accusé à tort et sa détention reposait sur des déclarations sans preuve.
 
L’homme soupçconné d’être le détenteur de la valise de cocaïne remise au maire d’Apatou, a été libéré après avoir été placé en détention provisoire durant 105 jours à la prison de Fleury-Mérogis, en banlieue parisienne.
 

Libéré, il reste le principal accusé dans ce trafic de drogue


C'est un homme habitant à Saint-Laurent du Maroni, âgé de 31 ans, exerçant la profession de livreur et père de 4 enfants qui est le principal accusé dans cette affaire qui a impliqué le maire d'Apatou. 
L’homme vient d'être libéré de la prison de Fleury-Mérogis et il lui est interdit de rentrer en Guyane.
L'avocat Khiter
L'avocat Khiter ©Jocelyne Helgoualch

Son avocat, Mustapha Khiter déclare 

Rien, rien n’a été retrouvé pour impliquer mon client. Absolument rien d’ambigu ne permet d’impliquer mon client et d’indiquer que ce monsieur trempe dans un trafic, ni celui-ci, ni dans un autre auparavant. Il y a eu des actes depuis le début de cette instruction qui ont permis, à mon sens, de rendre la position du juge d’instruction plus conforme à la vérité.

Mustapha Khiter, avocat du principal accusé dans l'affaire

 
Douane
Douane ©Jocelyne Helgoualch
L’affaire débute avec l’arrestation du maire d’Apatou le 15 Août 2020 à l'aéroport d' Orly lors de l'arrivée du vol Cayenne Paris.
Alors qu’il se rendait à un rendez-vous à Paris, au ministère des Outre-mer, le maire, Paul Dolianki est interpellé par les douaniers d’Orly après la découverte dans une de ses valises de 2 kilos et demi de cocaïne.
Paul Dolianki, maire d'Apatou
Paul Dolianki, au mois de mars après son élection (pour la 3e fois) à la mairie d'Apatou ©Guyane la 1ère
Le maire d’Apatou déclarera lors de son interrogatoire devant le juge du tribunal judiciaire de Créteil avoir été abusé par une amie qui lui a confié la valise contenant la cocaïne.
Après 3 jours de garde à vue, le maire d’Apatou est placé sous contrôle judiciaire et sort libre du tribunal de Créteil.
La jeune femme, l’amie du maire d’Apatou qui lui a remis la valise, est entendue, elle aussi, par le juge d’instruction en charge de l’affaire. Elle donne, alors, un nom: le nom du client de Maître Mustapha Khiter. C’est lui, selon la jeune femme qui a fourni la valise et ses 2 kilos et demi de cocaïne cachée à l’intérieur.
Aéroport Félix Eboué
Aéroport Félix Eboué ©Jocelyne Helgoualch
Selon l’avocat, il n’y rien dans ce dossier qui prouve la responsabilité de son client dans cette affaire, juste des déclarations.

Le juge a été, à mon sens, influencé au départ par des déclarations. Pour impliquer l’homme que je défends, il n’y a que des déclarations. Il n’y a aucun élément matériel.

Mustapha Khiter, avocat du principal accusé dans l'affaire


Quelle est la responsabilité de cet homme dans ce trafic de stupéfiant ? 


Des confrontations ont eu lieu entre les 3 personnes impliquées. Tout comme le maire d'Apatou et son amie, le présumé commanditaire de ce trafic de cocaïne conteste lui aussi son implication dans cette affaire.

Qui a été piégé dans ce dossier ? Quel a été le rôle de chaque personne mise en cause dans ce trafic de drogue entre la Guyane et l’hexagone qui implique le maire d'Apatou, commune du Maroni, à la frontière avec le Surinam ?
La justice devra répondre à cette question lors du jugement devant le tribunal judiciaire de Créteil. La date du procès n’est pas encore fixée.

Le reportage de Jocelyne Helgoualch et Olivia Garret-Alais
Le troisième homme dans l'affaire Dolienki crie son innocence.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live