Saisie de cocaïne au port : les suspects incarcérés en Guyane dans l’attente de leur transfert en Martinique

trafic de drogue
Le palais de justice de Guyane
Le palais de justice de Guyane ©Martial Gritte
Suite à la saisie de plus de 500 kg de cocaïne, les quatre suspects ont été amenés sous escorte au palais de justice du Larivot, à Matoury en début d'après-midi. Ils ont été incarcérés hier soir à la prison de Rémire-Montjoly.
 
L'étau judiciaire se resserre dans l'affaire de la saisie record de plus de 500kg de cocaïne sur le port de Degrad-des-Cannes, jeudi soir.
A l'issue de leur garde à vue, les quatre suspects ont été amenés sous escorte au palais de justice du Larivot, à Matoury en début d'après-midi.
Présenté, un par un, devant le juge des libertés et de la détention, assistés de leurs avocats, ils ont été incarcérés hier soir à la prison de Rémire-Montjoly
 

Incarcérés à Rémire avant un transfert en Martinique


Le juge d’instruction de Fort-de-France chargé de ce dossier a délivré un mandat d’amener à leur encontre, ce qui veut dire qu’ils seront bientôt transférés en Martinique, le temps d’organiser leur transport en avion.
A Fort-de-France, ils seront présentés devant le juge d'instruction de la Juridiction Interrégionale Spécialisée de Fort-de-France, qui a été saisie du dossier fin juillet.
Une situation que déplorent les avocats guyanais qui assistent les suspects dont Maître Jérôme Gay, l’avocat de Claude Domput, un cadre d’une société de manutention du port, mis en cause dans cette affaire.
 

De probables mises en examen


A ce stade, selon nos informations, il n'y a pas, à proprement dit, de débat devant le juge des libertés de Guyane. Ce dernier se borne à présenter le mandat d'amener aux interpellés assistés de leurs avocats.
Le débat sur le placement en détention aura lieu en Martinique, à l'issue des probables mises en examen dans cette affaire de trafic présumé de stupéfiants. Ils devraient être incarcérés à la prison de Ducos.