Le tourisme guyanais au bord du gouffre

coronavirus guyane
Hôtel à Cayenne
Les hôteliers ne remplissent pas les chambres ©Clotilde Séraphins George
Le tourisme en Guyane représente 12% du PIB , c’est dire que l’enjeu est d’importance quand on parle de reprise dans cette phase de déconfinement. Une reprise qui s'apparente plutôt à l’enlisement programmé.  

 
Alors que le secteur hôtelier fait tout pour respecter les gestes barrières, créer des applis menu, se réaménage, la clientèle n’est pas au rendez- vous. Il y aurait pour les professionnels du secteur une double pénalité pour la Guyane - la classification en zone orange et la desserte aérienne  régulière qui fait encore  défaut.


Relancer le tourisme endogène

Sinistré et le mot n'est pas assez fort pour les représentants des hôteliers, excursions, restaurants de Guyane. Le confinement a impacté leur fonctionnement et les pertes sont abyssales. Unanimement, il a été question de repenser le tourisme endogène, de relancer la consommation locale et surtout de redynamiser l'image de la région Guyane avec une campagne de communication télévisuelle pour susciter l'intérêt des guyanais à visiter leur pays. 
Pour le président du Comité du tourisme de Guyane, Alex Madeleine, la relance touristique se fait aussi avec les clients locaux. Il faut que les guyanais se réapproprient leur pays. Il fera tout pour trouver les outils attractifs qui peuvent les intéresser. L'état a son rôle à jouer face à cette double peine que subit la Région Guyane à savoir être placée en zone orange avec des dessertes aériennes réglementées et rares.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live