Une saisie record de cocaïne en Guyane

trafic de drogue
Une saisie record de cocaïne en Guyane
18 sacs pleins de cocaïne, plus de 500 kilos de poudre blanche au total : une saisie record en Guyane, réalisée jeudi soir par les policiers de l’OFAST et les gendarmes au port de Dégrad Des Cannes, à Rémire-Montjoly. ©Préfecture de Guyane
Plus de 500 kilos de poudre blanche ont été découverts jeudi soir au port de Dégrad Des Cannes. La drogue devait être embarquée vers l’hexagone. Quatre suspects sont en garde à vue. L’affaire fait suite à plusieurs mois d’enquête de l’OFAST, l’Office Anti Stupéfiants Antilles Guyane.
 
Dix-huit sacs pleins de cocaïne, plus de 500 kilos de poudre blanche au total : une saisie record en Guyane, réalisée jeudi soir par les policiers de l’OFAST et les gendarmes au port de Dégrad Des Cannes, à Rémire-Montjoly.
 

Quatre suspects en garde à vue


La drogue devait rejoindre l’hexagone, via un container maritime. Trois véhicules ont été saisis et quatre suspects placés en garde à vue à la gendarmerie de Matoury.
Parmi eux, un cadre de la Somarig, société de manutention de containers. Il est aussi représentant Force Ouvrière du personnel des entreprises de manutention au conseil de développement du port.
 
Drogue : saisie record de stupéfiants au port de Dégrad des Cannes.
 

Une enquête en cours depuis plusieurs mois


Les enquêteurs agissent sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de Martinique, saisi début septembre dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour « trafic de stupéfiants ». Fin juillet, le dossier était passé du procureur de Cayenne à la Juridiction Interrégionale Spécialisée (JIRS) de Martinique.
Contacté, le procureur de Fort-de-France confirme « la saisie de plusieurs centaines de kilos de cocaïne au port », sans plus de précision pour le moment. Egalement sollicité, le directeur général de la Somarig ne fait pas de commentaire sur une enquêté en cours.
Maître Jérôme Gay, l’avocat du cadre de la Somarig mis en cause dans cette affaire veut rappeler la présomption d’innocence dont bénéficie son client. Il dénonce aussi le traitement de l’affaire sur les réseaux sociaux
 

L’avocat du cadre de la Somarig mis en cause, Maître Jérôme Gay, au micro de Laurent Marot

 
Saisie de drogue : l'avocat Maitre Jerôme Gay insiste sur la présomption d'innocence de son client, et les droits de la défense.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live