Coronavirus : un poste médical avancé à Maripasoula

coronavirus maripasoula
Poste médical avancé Maripasoula
Le poste médical avance de Maripasoula ©Préfecture de Guyane
Une tente a été dressée devant le centre de santé de Maripasoula. Ce poste médical - qui sera complètement armé d'ici quelques jours - permettra de recevoir des patients non Covid, afin d'accroître la capacité d'accueil du batiment principal en cas de forte affluence.
Une tente dressée devant l'entrée du centre de soins de Maripasoula: c'est le futur poste médical avancé (PMA) qui permettra d'acceuillir des patients non Covid, pour délester le centre, celui-ci pourra alors se concentrer sur les patients atteints du coronavirus.
L'édifice mobile est similaire aux tentes qui composaient l'hôpital de campagne de la sécurité civile jusqu'à la semaine dernière à Cayenne. "L'objectif est de ne pas hospitaliser au même endroit les patients positifs et les patients négatifs virus" explique Loïc Epelboin, médecin infectiologue du centre hospitalier de Cayenne, dont dépend ce centre de santé, "je pense que le poste médical ne comptera pas plus de 4 lits".  Pour l'instant, l'effectif des personnels soignants nécessaire au fonctionnement n'est pas encore connu. Le PMA sera armé au cours des prochains jours.
 

Nous ne savons pas si la vague est vraiment arrivée ou pas

Loïc Epelboin, médecin infectiologue



"Entre 30 et 70 tests sont pratiqués chaque jour à Maripasoula, le taux de positivité est très important" ajoute l'infectiologue, "mais paradoxalement, il n'y a pas beaucoup de cas sévères, nous en avons eu deux ou trois la semaine dernière. En fait nous ne savons pas si la vague est vraiment arrivée ou pas". D'où la nécessité de créer un poste médical avancé, afin de parer à toute éventualité.
Selon les dernières données de l'agence régionale de santé, sur 575 tests pratiqués 220 cas positifs ont été répertoriés. Des renforts ont été mobilisés sur place, essentiellement pour convaincre les habitants de se faire dépister, et rappeler les gestes barrières.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live