Une station d'épuration phytosanitaire dans un quartier de Maripasoula

environnement maripasoula
Un assainissement écologique dans un quartier de Maripasoula
©Guyane la 1ère

A Maripasoula l'évacuation des eaux usées pose problème. Une station d’assainissements des eaux est mise en place depuis 2020 mais excentrée du bourg, elle est coûteuse. Une autre solution est mise en place dans un quartier de la commune, une station d’assainissement qui utilise des plantes.

A Maripasoula un problème persiste : comment rejeter les eaux usées sans qu’elles soient trop polluées ? Une station d’assainissements des eaux est mise en place depuis 2020. Problème celle-ci est excentrée du bourg de Maripasoula, et a donc nécessité de nombreux et couteux aménagements. Une solution moins couteuse et plus écologique est mise en place dans un quartier de la commune, une station d’assainissement qui utilise des plantes.

Dans le  quartier d’Abdala, le traitement des eaux usées se fait de manière écologique. Une station d’épuration phytosanitaire assainie les eaux d’une quarantaine d’habitations. Damien Peneau en est l’agent technique.

C'est par là que les eaux usées arrivent. Cette première grille va bloquer tout ce qui va être mis à l'eau par exemple du plastique ou du papier qui ne serait pas bien dissous dans l'eau et qui pourrait boucher les canalisations et même se déposer dans les bassins.


Après avoir été filtrée, l’eau arrive dans un premier petit bassin. Il va bloquer tout le gras utilisé dans les cuisines des particuliers, et rester en suspension.

Station d'épuration à Maripasoula
©Guyane la 1ère

Dans le deuxième bassin les plantes accumulées vont oxygéner l’eau qui va permettre la dégradation des bactéries et en même temps en nourrir d’autres bactéries qui vont grignoter la matière. Ce processus empêche l’accumulation de sédiments.

Station phytosanitaire à Maripasoula
©Guyane la 1ère

Pour l’entretien il suffit de récupérer les jacinthes accumulées dans les bassins.

Avec cette station d’épuration, les eaux usées du quartier d’Abdalah peuvent être relâchées directement dans la rivière en ayant un faible impact sur l’environnement.

Maripasoula : une station d'épuration phytosanitaire.