Assouplissement du couvre feu : un léger mieux pour les restaurateurs de l'ouest guyanais

coronavirus saint-laurent-du-maroni
Assouplissement couvre-feu à Saint-Laurent
©Eric Léon
Le préfet de Guyane a annoncé le desserrement des mesures du couvre feu dans plusieurs zones du territoire. L’Ouest en fait partie, une bonne nouvelle pour certains restaurateurs en souffrance depuis le début du confinement.
 
C’était un assouplissement très attendu dans l’Ouest, en particulier par les restaurateurs. Le préfet de Guyane a annoncé un desserrement des mesures du couvre feu dans plusieurs zones du territoire. L’Ouest en fait partie, et c’est une bonne nouvelle pour certains restaurateurs en souffrance depuis le début du confinement.
Des restaurateurs font leurs achats à Saint-Laurent
Des restaurateurs font leurs achats ©Eric Léon


Une véritable bouffée d’air pour les restaurateurs de l’ouest

L’assouplissement du couvre-feu annoncé vendredi soir par le préfet, permet depuis samedi à certains restaurateurs de rouvrir leur restaurant. Daniel Shena, restaurateur :

On attendait cela depuis très longtemps parce que 5 mois sans exploiter un établissement d'une part il faut l'entretenir d'autre part investir. En fin de compte j'ai investi sans percevoir car franchement 1500€ c'est strictement rien. laisser quelqu'un sans travailler c'est presque incroyable...


Cette ouverture reste toutefois progressive, seuls les cafés et restaurants pourront ouvrir en terrasse extérieure ou espaces de plein air, sous autorisation préfectorale. Une mesure qui ne fait pas l'unanimité. Jean-Marc, restaurateur n'a pas de terrasse, n'ouvre que 3 jours par semaine. Il ne compte pas rouvrir tant que les choses ne reviendront pas à la normale.
D’autres restaurateurs comme Gérard Marchenaud sont beaucoup plus sceptique. Pour eux, les conditions de cet assouplissement doivent-être plus concrètes :

J'ai une toute petite terrasse, pas de précisions sur l'occupation du domaine public... Si j'ouvre c'est à perte donc vaut mieux rester fermé... Il faut plus de concret pour nous aider, on ne se relèvera pas.


Obtenir le maintien des mesures d'accompagnement

Pour le collectif des restaurateurs de l’Ouest, la priorité reste maintenant le maintien des mesures d’accompagnement explique  Jessica Charlery, porte parole du collectif des restaurateurs de l’Ouest :
 

Nous attendons le maintien des aides et notamment le volet 1 du mois de juillet toujours pas libéré à hauteur de 3000€. On espère qu'il sera mensuel jusqu'à la fin de l'état d'urgence ainsi que le volet de 2 de 10 000€.


Avec l'allègement du couvre feu, reste à savoir si la clientèle retrouvera le goût des plaisirs de la table.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live