guyane
info locale

Coronavirus: crèches fermées, les familles s'organisent

famille saint-laurent-du-maroni
Crèche St Laurent
Afin de lutter contre l’épidémie de coronavirus, Emmanuel Macron, le président de la république a annoncé jeudi soir, la fermeture des crèches, établissements scolaires et universitaires. Pour la Guyane, ce sera du 16 au 29 Mars. A Saint-Laurent-du-Maroni, l'heure est à l'organisation.
Comment s’organiser, Cesser de travailler pour garder ses enfants ? Les parents d’enfants accueillis en crèches doivent s’organiser et trouver des solutions. Pas toujours simple cependant.
A Saint Laurent du Maroni, l’heure est à la quête de solutions. Les parents interrogés dans la capitale de l’Ouest ont appris pour certains la nouvelle vendredi matin. Pas de temps à perdre, d’ici lundi il faudra trouver le plan B.
Nandy, la maman de la petite Amaya, confie sa fille chaque matin au personnel de la crèche. A partir de lundi, elle devra trouver une autre solution pour la garde de sa petite fille, une complication pour le moment

Ça me gêne un peu mais comme c’est pour des mesures de sécurité et protéger ma fille, on fera avec…il faut que je vois avec le travail et avec mamie pour voir si elle peut garder la petite.

Quasiment tous les parents de la crèche se retrouvent confrontés à cette problématique. Compte tenu de l’intérêt de cette mesure, ils sont plutôt compréhensifs et même si la garde des enfants est un souci, leur protection passe avant tout. Les familles vont s’adapter entre les mamies, ceux qui peuvent faire du télétravail ou encore les parents qui sont enseignants, chacun trouvera une solution.
 
Crèche SLM
La sécurité des enfants est le mot d'ordre. Malgré les soucis de garde, des solutions devraient être trouvées.

A la crèche Rose de Porcelaine à St-Laurent-du-Maroni, ce sont près de 80 enfants âgés de 4 mois à 3 ans qui sont accueillis chaque jour. Si la direction de la structure salue cette fermeture décidée pour des raisons sanitaires,  la gestion du personnel devra être adaptée en fonction des recommandations et mesures du gouvernement. Pour le moment, les agents préfèrent privilégier la sécurité des enfants confiés.
A Saint-Laurent-du-Maroni, dans les 4 crèches de la localité, les parents des 200 enfants ont moins de 48h pour trouver la solution pour faire garder leurs protégés.