Coronavirus : les premiers essais cliniques au traitement tocilizumab auront lieu au Centre hospitalier de Saint-Laurent-du-Maroni

coronavirus saint-laurent-du-maroni
Le CHOG de Saint-Laurent du Maroni
Le CHOG de Saint-Laurent du Maroni ©Eric Léon
Les équipes médicales du CHOG ont reçu, le professeur Hermine. Hématologue à l’hôpital Necker de Paris, il a une réelle expertise sur la crise sanitaire. Dans les prochains jours le premier essai clinique tocilizumab à des patients atteints de Covid aura lieu à Saint-Laurent-du-Maroni.
 
Sous les coups des 11h ce 16 juillet, les équipes médicales du CHOG ont reçu, le professeur Hermine. Hématologue à l’hôpital Necker de Paris, il a une réelle expertise sur la crise sanitaire.
Une réunion à huis clos, car dans les prochains jours le premier essai clinique à destination des patients atteints de Covid aura lieu au Centre hospitalier de l'oues guyanais. Le but est d’empêcher au patient, l’aggravation de la maladie afin d'éviter le stade de la réanimation. 


Un personnel attentif au retour d'expérience

Dans cette salle des médecins, des conseillers territoriaux, un gynécologue, un pharmacien … Ils sont autour du professeur hématologue, Olivier Hermine, venu échanger avec eux, sur la prise en charge et les traitements des patients Covid. Afin de leur faire bénéficier, de son retour d’expérience, au plus fort de l’épidémie à l’hôpital Necker où il exerce. Olivier Hermine, chef d’hématologie, à l’hôpital Necker à Paris.

On a une expérience du traitement des patients Covid qu'on a eu pendant les 3 mois précédant en Ile de France où on a testé des nouveaux traitements qui ont montré leur efficacité et qui sont prêts maintenant à ête utilisés et que l'on cherche à améliorer. C'est pour cela que l'on a pensé qu'en Guyane où le pic épidémique est arrivé 3 mois après pourrait bénéficier de notre expérience...


Le tocilizumab une avancée majeure dans la prise en charge des patients Covid

C’est une molécule déjà utilisée dans le traitement de la polyarthrite, comme anti inflammatoire.  Le tocilizumab est un traitement avec lequel les médecins, ont obtenu de très bons résultats en France, en Italie et au Etat Unis, sur des patients atteints de Covid .
Il est utilisé pour contrer l’emballement immunitaire responsable des complications respiratoires.
 Olivier Hermine, chef d’hématologie, à l’hôpital Necker a Paris.

Ce type de traitement permet de diminuer le passage en réanimation et c'est important parce que lorsque que vous ne pouvez plus respirer on vous met un tube dans le nez et apprès c'est la source de complications qui peut conduire, malheureusement au décès du patient suite aux complications infectieuses. Ce traitement permet d'éviter cela dans un nombre significatifs de cas... Cela permet d'éviter la pression sur les lits de réanimation.


Le tocilizumab pourrait diminuer le recours à la réanimation ou encore à la ventilation mécanique pour les patients Covid 19 . Ce traitement,  sera utilisé en Guyane dans le cadre d’essais cliniques, pour les soins des cas sévères. Il sera combiné avec des corticoïdes, pour éviter aux patientx les complications gravex de la maladie.
Docteur crépin Kezza, Directeur médical de la cellule de crise sanitaire au CHOG g et le responsable du service des urgences.

Il y aura un groupe à qui on donnera le traitement habituel avec les corticoïdes et l'autre groupe on donnera le traitement habituel, plus les corticoïdes et la nouvelles molécule. Et chaque jour comme on aura un personnel de renfort d'appui et de recherche on va évaluer comment cela se passe dans les deux groupes.


Les pharmaciens vont intervenir dans l’essai clinique, car c’est sous leur contrôle que le médicament sera délivré, ainsi que le suivi de ses traitements.
Une des études cliniques menées sur 129 patients à Paris vient de conclure à une amélioration significative de l’état de santé des patients atteint de forme sévère du coronavirus.
Les traitements proposés pour cet essai clinique pourront débuter en Guyane d’ici une à deux semaines.

 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live