De nombreuses coupures d'eau perturbent la vie des habitants de certains quartiers de Saint-Laurent

consommation saint-laurent-du-maroni
eau au robinet
©Eric Stimpfling
Depuis une dizaine de jours, plusieurs quartiers de Saint-Laurent-du-Maroni subissent des baisses de pressions voir de rupture totale de débit d’eau dans les habitations. Une gêne observée dans plusieurs quartiers dont ceux des Malgaches et Sable Blanc.
Depuis une dizaine de jours, plusieurs quartiers de Saint-Laurent-du-Maroni subissent des baisses de pressions voire de rupture totale de débit d’eau dans les habitations. Sont concernés, les quartiers de Malgache, Sable blanc, l’avenue de Gaston Monnerville, les secteurs Les écoles, Saint Maurice et le quartier Lac bleu.


Des coupures récurrentes devenues insupportables

Des difficultés liées à plusieurs phénomènes, comme des branchements illégaux sur le réseau de distribution ou des fuites sur les installations.
Dans la salle de bain de Patrick Erre, habitant du quartier des Malagaches, pas facile de prendre une douche depuis quelques jours. Il est contraint d'avoir de l'eau dans un seau et d'utiliser des gamelles pour ses ablutions.
C’est un problème récurrent dans la capitale de l’ouest, et qui commence à agacer certains riverains. Au pied du réservoir des Malgaches, ils s’insurgent de ne plus avoir d’eau alors qu’ils habitent à quelques centaines de mètres du château d’eau. C'est le cas Nataly Sylvanielo :

C'est encore pire qu'avant . Avant c'était de temps en temps parce que c'était la saison sèche et là depuis 2 mois, on nous coupe l'eau le soir à l'heure du repas et des douches. Et là cela s'est amplifié!

De nombreux quartiers de Saint-Laurent-du-Maroni sont touchés par ce phénomène. Depuis vendredi dernier, plusieurs équipes de la Société guyanaise des eaux sont déployées pour des recherches de fuites.
Christophe Dalphrase chef d’agence territoriale ouest de la société guyanaise des eaux :

Au niveau de la production de l'eau, il n'y a pas de problème, l'unité est en capacité de répondre à la consommation du réseau. C'est surtout la sur consommation des branchements illégaux, sauvages qui nous impacte fortement pour la distribution de l'eau...


Avec une démographie qui ne cesse d’augmenter, et les besoin en eau avec, un futur réservoir d'eau de 3000 mètres cubes, doit être construit d’ici à mai 2022 ainsi qu’une station de pompage pour redonner de la pression dans les robinets saint-laurentais.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live