Livraison de bouteilles de gaz sous haute surveillance à Saint-Laurent-du-Maroni

société saint-laurent-du-maroni
Gaz à Saint-Laurent
Une attente interminable sous un soleil de plomb ©Eric Léon
Une distribution de gaz dans le chaos le plus total à la supérette du Lac bleu à Saint-Laurent. Des scènes qui se répètent un peu partout en Guyane. Il est difficile pour la population de se procurer des bouteilles de gaz. Ce problème de l’approvisionnement viendrait de la Sara. 
Impossible de se frayer un chemin, pour accéder à l’entrée du magasin. C'est une véritable marée humaine difficile à contenir pour les commerçants. Les gendarmes sont obligés d’intervenir. Une acheteuse emploie même l'expression "C'est la guerre" pour qualifier ce qui se passe.
Et beaucoup de ces clients sont dans ce combat depuis plusieurs heures. Vers midi, après plusieurs heures d'attente, les esprits s’échauffent…

C'est insupportable, j'ai tenu, tenu car il me faut la bouteille, je ne pouvais pas partir ...

Une cliente exaspérée

Gaz à Saint-Laurent
Distribution de gaz sous haute protection ©Eric Léon


Un manque de bouteilles aux normes

Un problème d’approvisionnement de gaz qui s’explique pour 3 raisons d’après ce distributeur :
Le confinement a augmenté la consommation de gaz dans les foyers.
Les distributeurs ont constaté également un trafic de gaz. Des personnes achètent 6 ou 8 bouteilles d’un coup pour les revendre sur internet où il existe un marché parallèle.
Mais la première des causes : c’est qu'il y a trop de bouteilles de gaz obsolètes sur le marché. Au final le nombre de bouteilles aux normes est insuffisant pour le territoire. 

On ravitaille comme on peut. Il n'y a pas que Saint-Laurent en Guyane, il y a Maripasoula, Grand Santi, Papaïchton, Javouhey... souvent on critique les chauffeurs, les distributeurs. Mais c'est la Sara qui distribue et remplit les bouteilles... il y a un manque de bouteilles mais pas de pénurie de gaz...

Yohan Lecurieux-Dorival, chauffeur livreur pour la société Baudin


Malheureusement certains sont repartis bredouilles.
Le problème risque de perdurer tant que la Sara n’aura pas un stock conséquent de bouteilles neuves en circulation.
Normalement au début du mois d’août, les nouvelles bouteilles arriveront.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live