Marché de Saint-Laurent : les agriculteurs veulent une autre organisation du marché qui leur permettrait d'écouler leurs produits

agriculture saint-laurent-du-maroni
Colère des producteurs agricoles du marché de Saint-Laurent
©Guyane la 1ère

A Saint-Laurent pour des raisons sanitaires liées à la crise covid, chaque agriculteur à un jour de marché pour vendre au lieu de deux normalement. Insuffisant pour écouler leurs produits, surtout si ce jour est en semaine. Une nouvelle réunion en mairie n'a pas permis de débloquer la situation.

 

Dernière mise au point avant  la réunion face aux élus. Pour défendre leur cause la cinquantaine d'agriculteurs présente reste unie, pancartes à la main, ils sont postés devant la sous-préfecture. Ils sont inquiets car ils n’arrivent pas écouler leur production avec un seul jour de vente, par semaine au marché.

Ce n'est pas suffisant pour nous producteurs . Que fait-on après avec nos produits? Là il n'y a pas de bénéfices mais que des pertes.

Marlon Nading

Réunion en mairie de Saint-Laurent avec les agriculteurs
©Guyane la 1ère

 

La crise sanitaire ne permet pas d'autre dispositif pour le moment

Pour la maire Sophie Charles, la crise sanitaire s’accélère de nouveau vers une troisième vague. Depuis le 1er mars dernier, le marché est limité à 60 commerçants par jour. Mais aucune mesure d’allègement n’est possible.

C'est une problématique que nous ne pouvons pas résoudre dans l'immédiat puisque la crise sanitaire nous en empêche. Par contre nous travaillons à la mise en place d'un nouveau marché dans un nouveau lieu qui permettra à l'ensemble des agriculteurs de pouvoir s'installer.

 

Le samedi, le meilleur jour de vente 

Le samedi est le jour le plus convoité par les agriculteurs, avec plus de fréquentation, la profession fait bien plus de bénéfices, ce jour-là. A l’issue de la réunion la mairie propose une rotation entre agriculteurs pour vendre un samedi sur deux. Maye-Choua Guerre, porte-paroledu syndicat des jeunes agriculteurs :

Nous sommes dans une crise sanitaire où tout le monde a besoin de manger, de gagner sa vie. Pour que cela soit équitable, il faudrait que ceux qui sont sur les autres jours ne se sentent pas discriminés. Et bien partageons le samedi...


Pour certain un samedi sur deux avec une rotation entre les différents agriculteurs ne changera rien à leur situation. Donc le problème demeure.

Les agriculteurs partagés
©Guyane la 1ère

L’ensemble des agriculteurs présents doivent donner une réponse ce jeudi, à savoir s’ils acceptent ou pas la proposition de rotation.

Marché de Saint-Laurent : toujours pas d'accord.