guyane
info locale

Nadine Léo sort son premier album solo

musique saint-laurent-du-maroni
La chanteuse Nadine Léo
La chanteuse Nadine Léo en tenue traditionnelle ©NL
Neuf ans après son succès « Ti nénèl » qui lui a permis de remporter le lindor de la révélation en 2010, Nadine Léo sort enfin son premier album avec 11 titres. Intitulé « Tanbou Lagwiyann An mo Disan », ce CD regroupe les différentes facettes de la musique traditionnelle qu’elle affectionne tant
C’est une Nadine Léo particulièrement radieuse qui est venue présenter son album. D’emblée elle précise qu’elle est fière du résultat après 5 mois de dur labeur. Résidant à Macouria, elle se rendait régulièrement dans sa commune de Saint-Laurent du Maroni, tous les week-ends pour les différents enregistrements dans le studio de son frère Henri Placide.
Nadine Léo et son album solo


Un album consacré à la Guyane

Elle a écrit la quasi-totalité de ses compositions qui évoquent en grande partie son pays la Guyane avec de nombreuses problématiques.
Nadine Léo explique sa démarche titre par titre :
Lanng Kreyol Lagwiyann (Grajé)
NL : J’estime que nous devons valoriser le créole, surtout ne pas avoir honte de nous exprimer dans cette langue qui est très belle. Je fais du militantisme pour le créole. A travers cette chanson je rends hommage à l’association RAKABA et à Auxence Contout pour tout le travail réalisé dans ce domaine.
A Pa Konsa (Grajévals)
NL : Il s’agit de la grève 2017, j’évoque toutes les revendications légitimes de la population qui s’est manifestée dans les rues. Je souhaite par ailleurs que le monde s’intéresse à nous, je chante tout cela.
Pėrsékisyon (Lérol)
NL : Ce sont des termes qui reviennent souvent dans la musique traditionnelle, la médisance, les cancans. Les gens ne se gênent pas pour dire du mal de leur prochain. Bien entendu cela m’a inspiré.
Mayouri Bélia (Bélia)
NL : C’est à la suite d’un constat que j’ai fais ce morceau. Dans la tradition il y a très peu de bélyas, il ne faudrait pas que ce rythme là disparaisse, nous devons tout faire nous les anciens afin de le défendre et surtout le préserver.
Maladi Gaté Vayan (Kanmougwé)
NL : C’est une sensibilisation aux AVC (Accidents Vasculaires Cérébraux). De nombreux membres de ma famille ont été concernés. C’est un sujet qui me touche particulièrement et tout naturellement j’ai pu trouver les sources de motivation.
Méli Mélia (Débôt)
NL : C’est un hommage à Melia REY pour ses belles prestations à l’émission télévisée « The Voice Kids ». J’évoque le jury qui est tombé sous son charme. Tout le monde a été surpris de voir une jeune guyanaise avec autant de qualités. J’explique également que la Guyane regorge de « Melia REY », ces talents cachés doivent se montrer.
Kouté Mo(Kaséko)
NL : Dans la tradition, il y a plusieurs sortes de « Kaséko », celui-ci est particulièrement posé comparativement à d’autres qui sont plus rapides. Dans la commune de St-Georges, ils  disent que c’est un kaséko à l’opposé. Dans ce morceau je chante les dégâts de la terre qui entrainent de nombreuses souffrances avec notamment les cyclones, les inondations, etc,
Sur ce premier album Nadine LEO a repris de ses compositions qui figuraient sur celui des rebelles (Ti nènèl, Toupatou ka fè cho et Lasal Konwé).
L'artiste a tenu à préciser que ce premier album serait aussi son dernier.
On lui souhaite un long chemin dans les foyers guyanais