Saint-Laurent : le combat de Grégory contre l'obésité

obésité saint-laurent-du-maroni
Grégory Iremepo
Grégory Iremepo ©Eric Léon
C'est un combat quotidien que mène Grégory qui vit au village Paddock de Saint-Laurent -du-Maroni.A 28 ans, ce jeune obèse comme beaucoup de français fait partie de ceux qui pendant la crise ont accumulé du poids. Comment vit-il son obésité et surtout comment accepter le regard des autres ?
Un simple geste comme se chausser, fait parti du quotidien difficile de Grégory Irémépo. Ce jeune Saint-Laurentais est obèse depuis sa tendre enfance.
Pour ce surveillant de collège, vivre à 28 ans avec ce qu’il considère comme un handicap n’a pas toujours été facile pour lui :

... J'étais le gars qui évitait chaque cours de sport, les cours d'EPS. Mais le plus dur c'était le regard des autres et le plus difficile de faire les premières approches envers les filles parce qu'on de sent pas bien dans on corps étant gros et c'est vraiment très difficile de faire le premier pas...


Une prise en charge sportive

Motivé par ses parents il décide de pratiquer alors une activité physique dans une salle de sport. Il y a 18 mois, il pesait 150 kg. Un poids qu il avait du mal à accepter. Grâce à ses efforts il a perdu aujourd'hui une vingtaine de kilos. Un résultat encourageant pour Grégory.

Pour Gael Cétout, son coach sportif il en faut de la bonne volonté, et lui il en a... beaucoup. Tout le monde voit la différence, l'évolution. Le but est de commencer et surtout de tenir. C'est facile de tenir un mois, deux mois mais la durée c'est ce qui est le plus important pour éviter les effets yoyo ...

L’interdiction d'exercer une activité sportive en salle fermé n’a pas découragé le jeune Sain-Laurentais. Il a poursuivi son activité sportive chez son oncle dans son village à Paddock face au Maroni qui l'inspire.
En France 8 millions de personnes souffrent d’obésité. Pour Grégory son combat contre la maladie n’est pas encore gagné. Il espère avant la fin de l’année atteindre la barre des moins de 100 kilos.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live