Violence : les enseignants du collège Léodate Volmar en ont assez de l'insécurité

violence saint-laurent-du-maroni
Violence : les enseignants du collège Léodate Volmar en ont assez de l'insécurité
©Eric Léon
Depuis hier matin, les professeurs et les surveillants  du collège Léodate Volmar ont décidé d'exercer leur droit de retrait pour danger grave et imminent. Les enseignants se sentent en insécurité dans le parking et à l'intérieur de l'établissement. Ils dénoncent des actes de violences répétés.
Les professeurs et les surveillants  du collège Léodate Volmar ont décidé d'exercer leur droit de retrait pour danger grave et imminent. Les enseignants se sentent en insécurité dans le parking et à l'intérieur de l'établissement. Ils dénoncent des actes de violences répétés et des intrusions d’armes.
Violence : les enseignants du collège Léodate Volmar en ont assez de l'insécurité
©Eric Léon
Yannick Bodo, surveillant au collège Léodate Volmar :

"il y a des élèves qui s'introduisent dans le collège avec des armes, on essaye de faire en sorte que cela ne se reproduise pas mais malheureusement on ne peut pas fouiller dans les sacs des élèves."


Gina Amoune, professeur de lettres au collège Léodate Volmar :

"nous sommes réellement en insécurité car nous avons eu des collègues agressés très récemment. Ces personnes se sont mises en congé et nous lorsque nous venons travailler nous avons ce sentiment de peur."


Le collectif des personnels a adressé un courrier aux différentes institutions et partenaires. Ils souhaitent que des mesures soient prises pour retrouver un climat de sécurité dans leur établissement. Près de 950 élèves n’ont pas eu cours ce 23 janvier.
©Eric Léon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live